Retour à la rubrique Italie
Casque Modèle 15

Casque Adrian modèle 15 italien

Casque Adrian italien. Casque Adrian italien. Casque Adrian italien. Casque Adrian italien. Casque Adrian italien. Casque Adrian italien. Casque Adrian italien. Casque Adrian italien.

Lorsque la première guerre mondiale éclate en 1914, l'Italie reste neutre face au conflit alors qu'elle était alliée à la triplice (Allemagne, Autriche-Hongrie) depuis le 6 mai 1891.
Dans les années qui précèdent la guerre, le Royaume d'Italie intensifie ses rapports avec la France et le Royaume-Uni, bien qu'elle soit membre de la Triple Alliance, un traité défensif qui la lie à l'Allemagne et à l'Autriche-Hongrie. Rome est en effet conscient de ne pouvoir obtenir le soutien de l'Autriche pour l'expansion de son territoire vers le Trentin-Haut-Adige, Trieste, Istrie et la Dalmatie, les terres irredente.
Peu de jours avant la déclaration de la guerre de l'Allemagne, le 3 août 1914, le gouvernement conservateur d'Antonio Salandra déclare que l'Italie ne prendrait pas part au conflit, puisque le caractère défensif de la Triple Alliance ne l'y oblige pas.
Le 26 avril 1915, au terme d'une longue négociation, le ministre des Affaires étrangères Sidney Sonnino signe le pacte de Londres (sans l'approbation du parlement) avec la Triple-Entente (France, Royaume-Uni, Russie). Celui-ci promet à l'Italie, en cas de victoire, Trente et le territoire jusqu'au Brennero, les villes de Gorizia, Trieste et Gradisca d'Isonzo, l'Istrie (à l'exclusion de Fiume) jusqu'à la baie de Kvarner et une partie de la Dalmatie.
Le 3 mai, l'Italie se désengage de la Triple alliance et le 23 mai 1915 l'Italie entre en guerre aux côtés de la Triple-Entente, et c'est au cours de la nuit du 24 mai que les troupes italiennes franchissent la frontière qui les sépare de l'empire austro-hongrois.
Cependant l'armée est mal équipée, dont le matériel est usé suite au conflit italo-turc de 1911-1912 et la guérilla avec les rebelles en Lybie.
Rapidement, comme l'ensemble des différents fronts, les positions italiennes s'enlisent dans une interminable guerre de tranchées protégées par d'épais réseaux de barbelés.
Ces obstacles, gênant le déplacement des troupes, entrainent la formation de petits groupes francs dont la mission est de se glisser entre les lignes adverses afin de détruire les réseaux de barbelés. Décidé par le "Comando Supremo", ces groupes sont entrainés et dotés d'un imposant équipement de protection. Cet équipement comprend un casque d'acier de forme ovale, muni d'une large plaque frontale de renfort et une cuirasse d'acier.

Insigne du 89ème régiment d'infanterie.
Insigne du 89ème régiment d'infanterie.
Attribut du 54ème régiment d'infanterie.
Attribut du 54ème régiment d'infanterie.

Ces artifices de protection sont fabriqués à Milan par l'ingénieur M. Farina qui dirige une petite usine domiciliée au 10, rue Ruffini. Parallèlement, l'usine Farina fabriqua un casque similaire dénommé casque de tranchée pour le reste des troupes, même si il semble peu semblable d'équiper toute une armée d'un tel casque.
Très inconfortable et d'une efficacité limitée, ces casques ne sont pas appréciés par la troupe et les reproches formulés à l'encontre des casques Farina décident le "Comando Supremo" de passer une importante commande de casques Adrian auprès de la France afin de pallier à l'urgence de la situation.
Ces casques commencent à équiper les troupes transalpines à partir du mois d'octobre/novembre 1915. Les premières livraisons sont standards à l'armée française et sont encore équipées de la grenade toute arme siglée R.F. Les fabrications suivantes furent fabriquées spécialement pour l'Italie, dont la bombe n'est pas muni de fente pour la fixation d'un attribut et sont dans un premier temps peints en gris-bleu puis par la suite en gris-vert afin d'être assortis à l'uniforme italien.
A la fin de l'année 1916, 1 800 000 unités sont commandées et 1 600 000 exemplaires sont déjà livrés.
Les casques modèle 15 italien, démunis d'insigne frontal métallique, sont rapidement munis d'un insigne frontal appliqué au pochoir, bien qu'il n'existe pas d'instruction officielle réglementant la disposition d'insignes sur les casques. Par exemple, dans l'infanterie, on peint en noir le numéro du régiment surmonté de la couronne royale.
Parallèlement à l'achat de casques Adrian auprès de la France, l'Italie commence à fabriquer son propre casque Adrian à partir de 1916. La bombe et la visière sont fabriquées d'un seul tenant lors de l'emboutissage du casque et le cimier est fixé à la bombe par soudure ou à l'aide de rivets plats. Désigné officiellement de casque modèle 15 en rapport à son homologue français dont la silhouette est très similaire, ce casque est nommé modèle 16 dans le milieu des collectionneurs afin de différencier les deux modèles.
Après l'armistice de 1918, les deux modèles sont conservés par l'armée et les attributs appliqués sur les casques ne sont pas uniformes, s'inspirant de traditions nées dans les tranchées.
L'uniformisation des insignes préoccupe l'état-major, qui édite en 1921 un cahier des charges très précis afin que les insignes soient fabriqués en cuivre d'une épaisseur de 4/10ème d'épaisseur, muni d'une agrafe double de fixation, distante de 35 mm l'une de l'autre, à l'instar des attributs français.
Ce cahier des charges est modifié partiellement en 1923 puis en 1925 suite à l'adoption de nouveaux attributs.
Suite à l'adoption du nouveau casque modèle 933 à partir de 1933, les casques Adrian sont progressivement remplacés, puis reversés à des organisations axillaires. Au déclenchement de la seconde guerre mondiale, beaucoup d'Adrian sont encore en dotation au sein de l'armée, principalement dans les troupes de seconde zone.

Configuration d'origine.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure.
Vue intérieure.

Autre exemplaire du 48ème régiment d'infanterie.

Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure.
Vue intérieure.

Autre exemplaire, sans insigne avec jugulaire non standard.

Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure.
Vue intérieure.

Modèle reconditionné dans les années 20.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure.
Vue intérieure.
    Plus

Casque Adrian modèle 15 français !