Retour à la rubrique Roumanie
Casque Modèle 15

Casque Adrian modèle 15 roumain

Casque Adrian roumain. Casque Adrian roumain.
Casque Adrian roumain. Casque Adrian roumain.

La Roumanie, née en 1861 de l'union des principautés moldaves et valaques, est liée politiquement à la triple alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie) depuis 1884 par un traité secret, activable en cas d'agression de l'empire russe.
Au déclenchement de la première guerre mondiale en août 1914, la Roumanie fait face à un cruel dilemme. Le roi Carol 1er souhaite rester fidèle au traité de 1884 de par son interprétation défensif de l'alliance, mais aussi du côté de sa famille d'origine allemande. Le gouvernement souhaite en grande majorité se ranger aux côtés des alliés et c'est finalement le gouvernement qui obtient le dernier mot. Epuisé par le fort désaccord auquel il doit faire face, le roi Carol 1er s'éteint le 27 septembre 1914 (10 octobre sous le calendrier grégorien) et c'est son fils Ferdinand 1er qui hérite du trône.
L'évolution favorable du front Ouest, et le succès de l'offensive du général Broussilov à l'Est convainc la Roumanie d'entrer en guerre aux côtés de la triple entente dès le 17 août 1916. La signature de la Roumanie auprès des alliés est complétée d'une convention militaire bilatérale signée avec la France, où la France s'engage à équiper l'armée roumaine d'équipements modernes et notamment d'un casque, qui sera le casque Adrian modèle 15 déjà en dotation au sein de l'armée française.
Le 28 août 1916, l'armée roumaine franchit les Carpates et entre en Transylvanie ; les 420 000 hommes des trois armées du Nord sont cependant mal équipés et commandés de manière désuète.
Malgré des succès initiaux, les troupes roumaines sont rapidement mises en difficulté lorsque les troupes allemandes et austro-hongroises commandées par le général Falkenhayn refoulent les roumains dans le Sud lors d'une vaste contre-attaque, alors que les troupes de Bucarest sont occupées par une offensive bulgaro-germano-turque.
Défaites, les armées roumaines doivent battre en retraite après avoir été déçues par le général français Sarrail qui n'apporta pas son aide avec ses troupes de Salonique. L'état roumain dirigé par Ferdinand 1er trouva refuge à Jassy en Moldavie (alors que Bucarest est occupé à partir du 6 décembre 1916) où l'armée roumaine peut se reconstruire.
Jusque-là, l'armée roumaine attendait le matériel promis par la France, alors que celui-ci débarquait à Arkhangelsk dans le Nord de la Russie et fut égarés de longs mois dans l'immensité russe. Le matériel atteint finalement son but au début de l'année 1917 et dès janvier 1917 les soldats roumains sont en partie équipés de casque Adrian modèle 15 de couleur bleu horizon s'harmonisant avec les uniformes bleu horizon de la troupe. Ces casques étaient ornés d'un attribut frontal de forme ovale représentant un double "F", se référant au roi Ferdinand 1er, placés symétriquement et surmontés d'une couronne.
Alors que la Roumanie a commandé 200 000 unités de casque Adrian, celle-ci n'en reçoit que 90 000 exemplaires, ce qui amena le commandement roumain à s'équiper de casques de prises.
En raison du retrait des troupes russes à partir de 1917 lors du déclenchement de la révolution bolchévique et du désarment des troupes russes en Moldavie par les Roumains, les troupes roumaines récupèrent des casques Adrian bruns de l'armée russe, qui furent plus tard ornés d'un attribut roumain bleu.

Attribut roumain (Ferdinand 1er).
Attribut roumain (Ferdinand 1er).

L'armée roumaine, réorganisée par la mission française dirigée par le général Berthelot et équipée à la française, est forte de 400 000 hommes environ.
Malgré une reprise avec succès des combats lors de la campagne de l'été 1917, la Roumanie ne peut faire face à la situation engendrée par le retrait des troupes russes (traité de Brest-Litovsk) et doit signer un traité d'armistice avec les puissances centrales le 9 décembre 1917.
Une déclaration de guerre faite in extremis (9 novembre 1918) par le gouvernement favorable à l'entente permet à la Roumanie de terminer la guerre parmi les vainqueurs, alors que le démembrement de la Roumanie avait été décidé par le traité de Bucarest le 7 mai 1918.
Au lendemain de la guerre, l'armée roumaine continua à utiliser le casque Adrian modèle 15, et à partir de 1923 la couleur kaki devient la couleur réglementaire de l'armée roumaine. Les casques Adrian sont alors repeints afin de s'harmoniser avec les nouveaux uniformes.
Avec la mort du roi Ferdinand 1er le 20 juillet 1927, un conseil de régence administre le pays jusqu'à la montée sur le trône du prince héritier Carol II. L'insigne des casques Adrian doit être remplacé mais restera en dotation encore 5 ans.
L'attribut du roi Ferdinand 1er est remplacé par un attribut circulaire orné d'un "C" tourné à gauche, dont on ne connait peu d'exemplaire et qui sera rapidement remplacé par un nouvel emblème de forme ovale représentant deux "C" entrelacés surmontés d'une couronne.
Le casque Adrian modèle 15 restera en dotation dans l'armée roumaine jusqu'à la seconde guerre mondiale, côtoyant le casque modèle 38 de fabrication hollandaise.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure.
Vue intérieure.

Autre exemplaire.

Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure.
Vue intérieure.

Modèle porté sous le règne du roi Carol II.

Vue de face.
Vue de face.
Vue de biais.
Vue de biais.
Attribut roumain (Carol II).
Attribut roumain (Carol II).
    Plus

Casque Adrian modèle 15 français !