Retour à la rubrique Yougoslavie
Casque Modèle 15

Casque Adrian modèle 15 yougoslave

Casque Adrian yougoslave. Casque Adrian yougoslave. Casque Adrian yougoslave.
Casque Adrian yougoslave. Casque Adrian yougoslave. Casque Adrian yougoslave.

La Yougoslavie ("Jugoslavija" dans les langues slaves, en cyrillique "Југославија", signifiant pays des Slaves du Sud en serbo-croate) était le nom d'un état d'Europe du Sud-Est ayant existé sous différentes formes entre 1918 et 2003 et ayant regroupé les actuels pays de Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Serbie, Macédoine, ainsi que le Kosovo une région autonome de la Serbie dont l'indépendance auto-proclamée le 17 février 2008 n'est reconnue que partiellement par la communauté internationale.
Les prémices du futur état yougoslave datent d'avant les événements de la première guerre mondiale. Un groupe d'intellectuels réunis autour d'Aurel Popovic proposa en 1906 la création des états-Unis de Grande Autriche ; passé inaperçu à l'époque, ce projet inspira finalement les négociations de paix et le démantèlement de l'Autriche-Hongrie en 1918. En 1908, la Bosnie-Herzégovine est annexée par l'Empire austro-hongrois, déclenchant la crise bosniaque. L'annexion est condamnée par la Serbie et les Serbes de Bosnie mais satisfait les nationalistes croates partisans de l'unification de la Bosnie-Herzégovine d'avec le Royaume de Croatie et de Slavonie auquel s'ajouterait le Royaume de Dalmatie. En 1908 la société de défense nationale (en serbe, Narodna Odbrana) est créé en Serbie pour promouvoir la révolte anti-Habsbourg. Les victoires de la Serbie lors des guerres balkaniques ainsi que la déception des Serbes lors des reformes agraires de 1910 intensifie les tensions et les prétentions territoriales de la Serbie sur la Bosnie. La Main noire créé en 1911 prend contact en 1912 avec le groupe Jeune Bosnie duquel est issu Gavrilo Princip qui assassine l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche le 28 juin 1914, à Sarajevo déclenchant par le jeu des alliances la première guerre mondiale.
Au cours de la grande guerre, le royaume de Serbie dirigé par le roi Pierre 1er est au cœur des premiers affrontements de la guerre contre les troupes de l'empire austro-hongrois. Bien que le début de la guerre soit couronné de succès pour les troupes serbes, celles-ci doivent rapidement battre en retraite alors que les forces de la triplice redoublent d'efforts afin d'envahir la Serbie et rejoindre leur nouvel allié : l'empire ottoman.
S'en suit une longue et pénible retraite de l'armée serbe à travers les montages enneigées d'Albanie où les troupes serbes sont régulièrement attaquées par les clans albanais.
L'armée serbe réussit toutefois sa jonction avec les armées alliées d'Orient sur la cote albanaise de Saint Jean de Medua, Valona, et Durazzo, où elle est transportée par voir maritime à Corfou afin d'être rééquipée. Ainsi les soldats du roi Pierre 1er sont équipés de casques Adrian modèle 15 français, peints de manière générale de couleur brune et portent l'attribut frontal à l'aigle bicéphale frappé des armes serbes de la famille régnante Karageorgevic.
L'armée serbe soutenue par l'armée alliée d'Orient libère son territoire à l'issue de la guerre.
Quand l'Empire des Habsbourg s'effondre, un Conseil national des Slovènes, Croates et Serbes a lieu à Zagreb le 6 octobre 1918. Le 29 octobre le Sabor croate déclare son indépendance et la création de l'état des Slovènes, Croates et Serbes. Le Comité yougoslave reçoit pour tâche de représenter le nouvel état à l'étranger.
Immédiatement, des désaccords se manifestent à propos des termes de l'union proposée avec la Serbie. Au projet fédéraliste d'inspiration germanique, défendu surtout par les Slovènes et les Croates, s'oppose le projet jacobin et centralisateur d'inspiration française, défendu surtout par les Serbes.

Attribut yougoslave.
Attribut yougoslave.

Svetozar Pribićević, un Serbe de Croatie, président de la coalition croato-serbe et vice-président de l'état, souhaite une union immédiate et sans conditions. D'autres, en faveur d'une fédération yougoslave, étaient plus hésitants, craignant que la Serbie n'annexe simplement les territoires sud-slaves de l'ex-Autriche-Hongrie.
L'autorité du Conseil national était limitée et les Italiens avançaient pour annexer davantage de territoires que ceux qui leur avaient été concédés par l'accord avec le Comité yougoslave. Les opinions politiques étaient divisées et les ministres serbes avaient dit que si les Croates insistaient sur leur propre république ou une sorte d'indépendance, alors la Serbie ne prendrait que les territoires habités par des Serbes et déjà occupés par l'armée serbe, laissant la Croatie se débrouiller seule face aux Italiens. Après de longs débats, le Conseil national accepte l'union avec la Serbie, sous réserve que l'organisation finale de l'état soit décidée par la future assemblée constituante (déclaration finale).
Le Royaume des Serbes, Croates et Slovènes est déclaré le 1er décembre 1918 à Belgrade, au balcon du Palais Royal temporaire par le régent Aleksandar (futur roi Alexandre Ier de Yougoslavie) - le roi Pierre Ier est toujours vivant - selon une déclaration rédigée par son conseiller spécial, Miodrag Lazarević. Ce nouvel état regroupe :
    - le royaume de Serbie.
    - le royaume de Monténégro.
    - la Voïvodine (précédement hongroise).
    - le territoire de Bosnie-et-Herzégovine (précédemment austro-hongrois).
    - la Croatie (relevant précédemment de la couronne de Hongrie pour le Zagorje et la Slavonie, et de la couronne d'Autriche pour la Dalmatie et Dubrovnik).
    - le territoire de Slovénie (relevant précédemment de la couronne d'Autriche).
La Serbie n'est plus qu'une composante du nouveau royaume multinational. Alors que le casque Adrian est conservé pour la nouvelle armée yougoslave, l'ancien attribut serbe n'a désormais plus sa place et un nouvel attribut doit être créé afin de mieux correspondre aux nationalités composants ce nouvel état.
L'emblème traditionnel des Karageorgevic est conservé, alors que l'écu central est modifié. L'écu serbe est supprimé au profit d'un nouvel emblème en trois parties. La partie haute est scindée en deux parties, avec à gauche les armes serbes, et à droite l'échiquier croate. La partie basse est l'emblème traditionnel de la Slovénie, représentant un quartier de lune surmonté de trois étoiles.
Ce nouvel attribut est fabriqué en tôle emboutie, les casques destinés aux sous-officiers et officiers ont respectivement des attributs argentés et dorés qui ont la particularité d'être entièrement détourée. Les anciens attributs serbes sont remplacés.
En 1929, le roi Alexandre 1er décide de suspendre la constitution et rebaptise le pays Royaume de Yougoslavie.
L'armée yougoslave restera fidèle au casque Adrian jusqu'à la seconde guerre mondiale, effectuant plusieurs commandes auprès de l'état français afin de se réapprovisionner en modèle 15, puis par la suite en casques modèle 23.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Vue intérieure.
Vue intérieure.
Tampon attestant une fabrication de 1920, effectuée par reconditionnement d'un modèle bleu horizon.
Tampon attestant une fabrication de 1920, effectuée par reconditionnement d'un modèle bleu horizon.
    Plus

Casque Adrian modèle 15 français !