Retour à la rubrique Argentine
Casque Modèle 38

Casque modèle 38 argentin

Casque argentin modèle 38 (modèle 18 suisse d'importation). Casque argentin modèle 38 (modèle 18 suisse d'importation). Casque argentin modèle 38 (modèle 18 suisse d'importation).
Casque argentin modèle 38 (modèle 18 suisse d'importation). Casque argentin modèle 38 (modèle 18 suisse d'importation). Casque argentin modèle 38 (modèle 18 suisse d'importation).

L'Argentine est un pays relativement jeune suite à son indépendance obtenue en 1810 du joug espagnol lors de la révolution de mai (25 mai 1810), et officiellement déclarée devant le congrès six ans plus tard. Bien que subissant la colonisation espagnole, l'Argentine dû se défendre seule de deux tentatives d'invasion anglaise en 1806 et 1807. Et suite à son indépendance, l'Argentine sut conserver son intégrité lors des différentes guerres d'indépendance face aux tentatives de reconquête espagnoles. Ainsi, durant ses premières années d'état indépendant, l'armée est fortement influencée par les modes militaires françaises, espagnoles et britanniques.
Au début du 20ème siècle, le président argentin Julio Argentino Roca, en tant qu'ancien militaire, amorça un processus de modernisation des forces armées argentines dans le but de professionnaliser l'armée en tant qu'organisation apolitique nécessaire à la stabilité du pays. A cette époque, l'armée prussienne était l'image de l'excellence, redoutée par son unité et sa discipline. Ainsi l'armée argentine s'est inspirée de l'armée allemande. Coopération largement mise en place par un échange entre les deux pays, qui perdura malgré la défaite allemande de 1918. Cette collaboration se concrétise par des échanges de formations entre les deux pays. Les uniformes germaniques, et le "pas de l'oie" à l'allemande deviennent vite à la mode sur les rives du Rio de la Plata.
C'est ainsi que les coiffures de l'armée argentine, ainsi que celles de la police, furent d'inspiration germanique avec l'adoption de casques à pointe.
Depuis le 6 septembre 1930 le pays est dirigé par José Felix Uriburu lorsqu'il mit fin au gouvernement de Hipólito Yrigoyen en établissant une dictature militaire avec 1400 hommes de troupes. Reconnu président par la Cour Suprême, il dissout le Congrès et déclare l'état de siège, puis essaye d'implanter un gouvernement élitiste autoritaire. Proche des instances militaires allemandes, Uriburu fit l'acquisition d'une certaine quantité de "Stahlhelm" issus des surplus de l'armée du Reich vaincu et réduite dans le cadre du traité de Versailles pour équiper l'armée de Buenos Aires. Ceci dans le cadre d'un programme de réarmement argentin en réponse à l'accroissement de la puissance militaire des pays voisins : le Brésil et le Chili.
Ces casques, du modèle 16 et 18, dont l'adoption ne fut pas généralisée (en effet, seule l'armée de terre s'équipa de ces casques), furent repeints dans l'optique d'être harmonisé avec les uniformes kakis de l'armée argentine.
Lorsqu'en 1935 la Wehrmacht adopta le casque modèle 35 pour l'ensemble des forces armées allemandes, l'état-major argentin toujours à l'écoute de ce qui se passait à Berlin songea à équiper l'armée argentine d'un casque plus moderne.
L'Argentine est à l'époque un pays pauvre, encore plus à l'issue de la grave crise financière de 1929, et malgré son rapprochement avec l'Allemagne et son sentiment nationaliste, elle fit un appel d'offre auprès de plusieurs pays européens dans l'optique d'équiper son armée d'un casque moderne et bon marché.
C'est ainsi que l'Argentine re&ccdil;ut une certaine quantité de casques modèle 16 autrichien, modèle 31 belges, modèle 31 polonais, modèle 31 norvégien, modèle 933 italien, modèle Vz 32 tchécoslovaque, Mark II anglais, modèle 21 "High" suédois, modèle 31 polonais et modèle 18 suisse pour expérimentation. Le musée militaire de Buenos Aires conserve d'ailleurs dans ses collections une série de ces casques dans leur couleur d'origine munis de la cocarde blanche et bleu argentine. Ces casques, aujourd'hui en mauvais état, témoignent de ces essais.
Suite à ces essais, c'est le casque modèle 18 suisse qui est retenu en 1937, malgré qu'il soit très proche du "Stahlhelm" allemand alors que l'Argentine souhaitait adopter un casque plus moderne. C'est la société F & L Stalder de Bern qui est chargé de la production de ces casques pour équiper les 33 000 hommes de l'armée argentine. Une première livraison de 3 000 exemplaires fut effectuée en 1938, qualifiant le modèle 18 suisse comme modèle 38 pour l'Argentine.
Malgré le fort intérêt de l'Argentine pour le casque modèle 35 allemand, ce modèle ne fut pas retenu sans doute pour une raison de coût. Toutefois le modèle fut copié et fabriqué en Argentine en version allégée. Ce modèle dont la bombe était fabriquée en fibre, et dont la coiffe était constituée d'un simple bandeau en cuir, fut essentiellement utilisé pour les parades. Au total environ 35 000 casques modèle 18, et exclusivement du modèle 18, furent expédiés pour le compte des forces armées argentines. Ces casques étaient peints de couleur vert kaki plus foncé que les modèles destinés à l'armée suisse.
Le modèle 38 était mis aux couleurs de l'armée argentine dès réception avec la pose d'une cocarde d'environ 45 millimètres de diamètre aux couleurs de l'argentine, soit un disque bleu ciel contenant un cercle blanc, alternant ainsi les couleurs bleu et blanc du drapeau argentin. Cet insigne était majoritairement appliqué à la peinture, bien que l'on rencontre quelques exemplaires munis d'une décalcomanie.
Le casque modèle 38 d'importation suisse fut aussi fabriqué en quantité très limitée en une version allégé en fibre à titre d'expérimentation, à l'instar de la copie en fibre du casque allemand modèle 35 qui fut retenu.

Cocarde décalcomanie.
Cocarde décalcomanie.

Cocarde peinture.
Cocarde peinture.

Le modèle 38 fut utilisé au sein de l'armée argentine jusque dans les années 60, date du remplacement généralisé par le casque M-1 de fabrication américaine, puis de fabrication argentine à partir des années 70. Durant ses nombreuses années de service, le modèle 38 fut souvent repeints comme peuvent l'attester les exemplaires que l'on peut rencontrer allant de couleur vert kaki à vert bouteille.
Les éléments détériorés étaient réparés avec les moyens du bord, par manque de pièces détachés. Comme souvent le crochet de fermeture de la jugulaire qui se désolidarisait du cuir de celle-ci au niveau des deux petits rivets. Le crochet était alors supprimée et le cuir était retourné puis fermé par un rivet au niveau de la boucle métallique de fermeture.
Lorsque le modèle 38 fut progressivement remplacé par le casque de type M-1, il fut reversé au sein de la gendarmerie argentine, les corps de police provinciaux et les gardes frontières. Enfin dans les années 1986-87, ils furent revendus ou majoritairement fondus dans les arsenaux de l'armée.

Vue de biais.
Vue de biais.
Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Vue intérieure.
Vue intérieure.

Autres exemplaire de l'armée de terre.

Vue de face.
Vue de face.
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire réparée).
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire réparée).
Vue de face.
Vue de face.
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire de fabrication argentine).
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire de fabrication argentine).

Exemplaire d'instructeur.

Vue de face.
Vue de face.
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire en deux parties de confection argentine).
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire en deux parties de confection argentine).

Exemplaire repeint en blanc pour la police militaire.

Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure.
Vue intérieure.

Exemplaire repeint en bleu pour l'armée de l'air.

Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire réparée).
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire réparée).

Exemplaire de la Gendarmerie.

Vue de biais.
Vue de biais.
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire de fabrication argentine).
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire de fabrication argentine).

Exemplaire de la police provinciale.

Vue de coté.
Vue de coté.
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire US Mle 73).
Vue intérieure (exemplaire muni d'une jugulaire US Mle 73).
    Plus

Casque modèle 18 suisse !

Remerciements Nous tenons à remercier les personnes et institutions suivantes qui nous ont aimablement transmis des informations, des documents et des clichés :
    - Jean-Paul Soulier

Sources : Militariarg.com

© La reproduction des photos et documents provenant de collections privées est strictement interdite.