Retour à la rubrique Chine
Casque GK 80 - A

Fiche

Preview

Historique

Devenue une république populaire depuis la fin de la guerre civile en 1949 avec la victoire de l'armée populaire de libération de Mao Zedong.
Ruinée par une succession de luttes armées qui font rage dans le pays depuis 1921, avec l'éclatement de la guerre civile entre forces nationalités et forces communistes, puis ensuite avec le conflit sino-japonais à partir de 1931, la Chine ressort en 1949 économiquement très affaiblie.
A cette époque les rares casques coiffant les soldats de l'armée populaire furent de rares casques Ssh 40 de l'aide soviétique, et essentiellement des casques Type 90 japonais à la suite de leur départ et défaite du pays en 1945. Autant dire que la protection de tête du soldat de l'époque n'était pas une priorité, la majorité des soldats du rang portant une simple casquette souple ornée de l'étoile rouge du régime communiste.
Après 1949, la Chine connaît un relatif calme, car n'est en proie à aucune tension frontalière, hormis contre les dernières troupes nationalités retranchées dans leur dernier bastion de Taïwan et autres îles environnantes, mais ceci étant du ressort de la marine, le seul corps en capacité de les combattre dans le détroit de Formose.
La marine restant fidèle de nombreuses années au casque Type 90 japonais repeint en vert bouteille et ornant l'étoile rouge du régime en place.
Seul l'éclatement de la guerre en Corée en 1950 troublera ce calme presque parfait, durant laquelle la Chine apportera son soutien à la Corée du Nord par l'apport de matériels et surtout l'envoi de 500 000 volontaires, non issus de l'armée régulière.
Dans ces conditions, où la reconstruction du pays est la priorité du gouvernement, il faut attendre les années 60 avant de voir un projet de casque national voir le jour.
Ainsi, en pleine guerre du Vietnam, un casque fait son apparition, annonçant l'arrivée du casque GK 80. Ce casque très semblable au futur modèle qui équipera les troupes de l'armée populaire de libération sera principalement distribué aux soldats du Vietminh pour les aider à combattre les soldats Sud-Vietnamiens et les troupes américaines.
Premier casque de fabrication nationale depuis l'instauration de la chine communiste, le casque GK 80 fait son apparition, et fera sa première apparition au grand jour sur la tête de soldats albanais à Tirana lors d'un défilé militaire au début des années 70 ! En effet, la république populaire et démocratique d'Albanie était inféodée à Pékin et non à Moscou comme la plupart des pays situés derrière le rideau de fer.
Ce n'est qu'en février 1979, que le casque GK 80 A fit son apparition de manière massive sur la tête des soldats chinois durant la guerre punitive contre le Vietnam pour avoir envahi le Cambodge. Il faut dire qu'équiper chaque soldat d'une armée aussi important que celle de la Chine n'est pas une mince affaire.
En cours de production, une variante du casque GK 80 A fit son apparition, et ayant une très forte ressemblance au casque italien modèle 933. Ce casque ne sera que très peu utilisé par les militaires chinois ne l'appréciant guère, car possédant une silhouette trop différente de la version A et donc pas représentative de l'armée populaire de libération.
Désigné comme casque GK 80 B, ce casque sera principalement réservé à l'exportation.
La désignation du casque GK 80, toute version confondue, n'a donc aucun rapport avec son année de création/adoption et peut faire référence à plusieurs variantes, notamment au niveau de la coiffe et de la jugulaire.
Le casque GK 80 A sera utilisé par les hommes de troupes jusque dans les années 90, période durant laquelle il subit une modification de la coiffe, avant d'être remplacé par le casque JK 96, semblable au casque US PASGT.

Type 90.
Casque japonais Type 90 réutilisé par l'armée chinoise.
Casque GK 80. Casque GK 80. Casque GK 80. Casque GK 80.
Casque GK 80. Casque GK 80. Casque GK 80.

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Marquage.
Marquage.

La coque est fabriquée en une seule taille, d'un seul tenant par emboutissage d'une feuille d'acier.
La forme du casque GK 80 Type A diffère de celle du Type B destiné principalement à l'exportation par une forme plus longue. En effet, le Type B est dépourvu de visière, possédant un avant légèrement pointu. Les bords du Type B sont aussi plus évasés que ceux du Type A et sa visière arrière est plus relevée que le Type A : on ne peut s'empêcher de faire la correspondance avec le modèle 933 italien, dont la forme est très proche.
Au début de la production du casque GK 80 Type A, les supports de coiffe étaient rivetés (visible donc de l'extérieur), pour cela la coque était préalablement percée pour la fixation des différents éléments internes.
Par la suite, les différents supports de coiffe et de jugulaire furent soudés à l'intérieur de la coque, donnant ainsi un aspect extérieur parfaitement lisse.
La coque est ensuite peinte de couleur vert olive foncé de manière satinée, un insigne arborant l'étoile rouge symbolisant le régime communiste en place en Chine peut être apposé à l'avant du casque par peinture ou par un insigne en plastique.
A noter que la coque comporte un marquage estampé à froid, frappé caractère par caractère, correspondant sans doute à un numéro de lot.

Comparatif.
Comparatif entre les casques GK80 Type A et Type B.

La coiffe :

Fond du casque.
Fond du casque.
Support de coiffe.
Support de coiffe.
Support de coiffe : autre vue.
Support de coiffe : autre vue.
Suspension de coiffe de type Riddel.
Suspension de coiffe de type Riddel.
Trou de fixation.
Trou de fixation.
Plaque de maintien.
Plaque de maintien.
Fixation.
Fixation.
Fixation du bandeau de tour de tête.
Fixation du bandeau de tour de tête.
Rembourrage en mousse néoprène.
Rembourrage en mousse néoprène.
Bandeau de tour de tête.
Bandeau de tour de tête.
Boucle de réglage.
Boucle de réglage.
Coiffe.
Coiffe.

La coiffe est constituée d'un ensemble suspension "Riddel"/bandeau de tour de tête solidaire et extractible. La suspension est fabriquée à partir de bandes de toile forte de couleur verte, constituée d'un bandeau sur lequel sont cousus les extrémités de trois bandes pliées en forme de "V". Un lacet joignant ces trois bandes permettant le réglage en profondeur de la coiffe.
Un trou en forme de trou de serrure est présent à la jonction de chaque bande de toile de la suspension, permettant la fixation de la suspension aux six supports de coiffe soudés ou rivetés à la coque. Ces supports forment un têton à tête plate, sur lequel vient se s'engager une plaque de maintien comportant une fente et formant ainsi un système boutonnière pour la fixation de la coiffe.
Le maintien sur la tête est assuré par un bandeau de tête solidaire de la suspension par sa fixation effectuée par six passants en toile. Ce bandeau est constitué d'une bande de toile forte sur laquelle est cousue une bande de toile cirée verte. Le bandeau est rembourré par une bande de mousse néoprène possédant des surépaisseurs entre chaque bande de fixation. Ce rembourrage est entoilé par des morceaux de toile cousus à la bande de toile forte, laissant les surépaisseurs visibles. Le réglage du tour de tête du bandeau est assuré par une simple boucle à double fente, sans dent pour améliorer le maintien.

La jugulaire :

Jugulaire quatre points.
Jugulaire quatre points.
Crochets de fixation.
Crochets de fixation.
Boucle de fixation.
Boucle de fixation.
Boucle de passage libre.
Boucle de passage libre.

Il existe deux types de jugulaire pour le casque GK 80 Type A, une jugulaire fixée en deux points, une autre fixée en quatre points.
La jugulaire fixée en quatre points diffère seulement de celle fixée en deux points par l'ajout de deux petites pattes de toile cousues sur la jugulaire.
La jugulaire est fabriquée à partir d'une bande de toile de couleur beige ou verte, d'une largeur de 1,80 centimètres, et d'une longueur de 40 centimètres, dont une extrémité passe dans une boucle (qui peut servir à la fixation dans le cas d'une jugulaire simple, ou pour être prise dans une patte en "Y" dans le cas d'une jugulaire "quatre points" : dans ce cas, les parties arrières mesurent 18 centimètres et avant 9 cm), l'autre extrémité étant cousue à une boucle à clapet, ayant été au préalable passée sous le clapet de fermeture.
Cette boucle à clapet, semblable à celle présente sur la petite jugulaire en cuir du liner américain de la seconde guerre mondiale, est fabriquée en plus grande taille que le modèle US et est peint de couleur verte. Cette boucle permet le réglage de la longueur de la jugulaire.
La fixation de la jugulaire au casque est assurée par deux ou quatre boucles de forme trapézoïdale se clipsant aux deux ou quatres crochets rivetés ou soudés à l'intérieur de la coque.

Boucle à clapet de réglage.
Boucle à clapet de réglage.

Le camouflage additionnel :

Couvre-casque : face à dominante verte.
Couvre-casque : face à dominante verte.
Flip-Flap.
Flip-Flap.
Couvre-casque : face à dominante marron.
Couvre-casque : face à dominante marron.
Fixation.
Fixation.

Il existe plusieurs modèles de couvre-casques pour le GK 80 Type A et B confondus. Ce modèle réversible, ayant une face à dominante verte et une autre face à dominante beige/marron est fabriqué à partir de quatre morceaux de tissu cousus en croix, imprimé sur les deux faces, pour la couverture du dôme du casque.
Une bande de toile, du même schéma de camouflage que du coté incriminé est cousue à intervale régulier pour l'ajout de camouflage supplémentaire.
Un élastique parcourt la base du couvre-casque afin d'assurer le maintien de celui-ci sur le casque.
Malgré une fixation assurée par une ceinture élastique, six "flip-flaps" sont cousus sur la base du couvre-casque tout comme les couvre-casques américains du casque US M-1. Ces "flip-flaps" ont sans doute un rôle de maintien afin de compléter la fixation élastique, mais peuvent aussi compléter le camouflage en ne les rabattant pas dans le casque.

A noter qu'il existe une variante de ce couvre-casque sans bandeau sur la circonférence et "flip-flaps", soit une version dans une configuration minimaliste.

Quelques exemples

Exemple 1. Exemple 1. Exemple 1.
Exemplaire avec étoile communiste.