Retour à la rubrique Danemark
Casque Modèle 48

Fiche

Preview
Modèle précoce de l'armée.

Preview
Modèle civil destiné à la défense civile ("Civilforsvaret").

Preview
Modèle civil "haute visibilité" destiné à la défense civile ("Civilforsvaret")

Preview
Modèle civil (48/78) destiné à la défense civile ("Civilforsvaret") avec jugulaire US M73.

Historique

Modèle 46. Modèle 46. Modèle 46.
Casque modèle 46 utilisé dans la marine danoise.

Après la Seconde Guerre mondiale, durant la période 1945-1946, l'armée danoise a utilisé plusieurs types de casques. La Brigade Danoise, formée en Suède pendant la guerre, était équipée du modèle 37 suédois, tandis que d'autres corps portaient des casques britanniques Mark II Mark III et Mark IV. De même, quelques casques modèle 35 Allemands ont pu être observés de façon anecdotique. La production du casque modèle 23/41 national reprit, mais l'essentiel (4680 casques) fut livré à la marine qui les utilisa jusqu'en 1951.
Une nouvelle production nationale fut tentée en 1946. Dénommé modèle 46, ce nouveau casque avait une forme proche du modèle 37 suédois, plus arrondi et peint en vert granuleux. La coiffe était en toile cirée du type Mark II britannique et la jugulaire de type quick release US.
La coiffe de type Mark II fut finalement remplacée par quatre triangles en plastique, montés sur un cerclage en plastique maintenu en quatre points dans la coque. Le maintien sur la tête était assuré à l'aide d'un bandeau de cuir. Ce casque était peint de couleur vert satiné.
Le fabricant "Glud & Marstrand" ne pouvant fournir que 30 000 unités par an, le modèle 46 ne fut livré qu'à la marine qui l'utilisa jusqu'en 1951.
En 1950, a été créée une défense civile, la "Civilforsvaret" (noté CF), forte de 70 000 volontaires non rémunérés où les hommes du contingent peuvaient y effectuer leurs services de dix mois. Cet organisme fut d'abord équipé de tous les casques obsolètes retirés du service armé, reconditionnés à des degrés divers. Le plus souvent, ils furent repeints en gris bleu et reçurent dans la bombe le sigle CF surmonté d'une couronne.
L'armée de son coté, décida en 1948, de se doter du casque américain M-1, qui prit la désignation de casque modèle 48 ("Staalhjelm model 48").
Dans un premier temps, le Danemark acheta des casques M-1 directement aux USA, où dans les importants stocks de l'armée américaine qui subsistèrent en Europe au lendemain de la guerre. Puis le Danemark décida d'effectuer sa propre production à partir de 1957.
Les premiers modèles 48 produits étaient presque identiques au casque US M-1, ayant pour seules différences, l'acier employé qui était magnétique et les jugulaires, classiques ou à boucle T1, qui étaient rivetées. Le sous-casque, de son coté, était fabriqué en coton bakélisé de couleur marron-rouge avec une suspension de type Riddel confectionnée avec des sangles de toile de couleur gris/bleu. Ces casques étaient peints en vert foncé.
Parallèlement, la marine abandonna le casque modèle 46 à partir de 1951 et adopta modèle 48 à partir de cette date.
Le coton bakélisé n'offrant pas la résistance nécessaire aux conditions extrêmes du climat scandinave, la production des sous-casques fut attribuée à partir de 1963 à l'entreprise "Dansk Kunststof Industri" (Industrie danoise de Matières plastiques) qui fabriqua un nouveau modèle de sous-casque en fibre de verre imprégnées de polystyrène teinté dans la masse, pouvant supporter des écarts de température de -30° à +40°. Cette société produisit aussi des sous-casques de couleur grise et orange pour la "Civilforsvaret", ainsi que des exemplaires blancs à sanglage bleu pour le compte de la marine, et qui exporta aussi des sous-casques pour le casque modèle 58 norvégien.
A partir de 1965, les coques furent fabriquées en Autriche par la firme Ulbricts Witwe de Schwanenstedt et en Allemagne par Linnemann Schnetzer à Ahlen et VDN/Busch Vereinigte Deutsche Nickelwerke AG à Schwerte.

Casque modèle 23/41.
Casque modèle 23/41.

A cette occasion, les casques furent munis de clips métalliques pour la fixation de la jugulaire sur les pontets, qui prévalaient, à l'époque sur les US M-1. Ces coques étaient peintes en vert olive lisse (ref: 1967 mat).
Après l'adoption de ces fabrications plus modernes, les modèles 48 de la première génération furent reversés à la "Civilforsvaret", où la plupart furent repeints en gris/bleu, et furent marqués du sigle CF surmonté de la couronne tamponné à l'intérieur en rouge ou en orange.
Finalement, des casques modèle 48 furent fabriqués spécifiquement pour le compte de la "Civilforsvaret". Les coques, identiques aux militaires, étaient peintes en gris/bleu ou en orange haute visibilité, et furent estampées du sigle CF et de la couronne, en bleu ou en noir pour les exemplaires gris/bleu. Les sous-casques, avec une coiffe simplifiée par suppression de la nuquière, furent produits dans les mêmes couleurs que les bombes.
En 1978, une dernière modernisation fut apportée au modèle 48, avec l'adoption de la nouvelle jugulaire américaine munie d'une mentonnière qui équipait alors les casque M-1 M73.
Le modèle 48 resta le casque de combat standard dans l'armée danoise jusqu'en 1992, date à partir de laquelle il fut remplacé par le Spectra de chez Gallet, dénommé M96.

Casque modèle 48. Casque modèle 48. Casque modèle 48.
Casque modèle 48. Casque modèle 48. Casque modèle 48. Casque modèle 48.

Constitution

La coque :

Modèle fabriqué au Danemark destiné à l'armée.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.

Modèle fabriqué au Danemark reconditionné pour la CF.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Jointure jonc et matricule.
Jointure jonc et matricule.

Les premières coques du casque modèle 48 furent fabriquées au Danemark. Ces fabrications précoces sont des clones parfaits du casque US M-1, tant en forme qu'en dimensions.
Ces coques furent produites par emboutissage progressif d'une feuille d'acier magnétique. La bordure du casque est adoucie par l'adjonction d'un jonc se refermant par superposition à l'arrière. A noter que ce jonc peut comporter le matricule du soldat estampé à froid.
Deux pontets mobiles, identiques au modèle US, sont soudés de part et d'autre du casque pour la fixation de la jugulaire.
Enfin, le casque est peint de couleur vert foncé grenelé. Par la suite, de nombreux casques, sans doute réformés, furent reversés à la défense civile ("Civilforsvaret" - CF), auquel cas, ces casques furent repeints en gris mat.

Modèle fabriqué à l'étranger.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.

Par la suite, le Danemark décida de faire importer les coques du casque modèle 48 dont la production fut effectuée par les sociétés autrichienne Ulbrichts Witwe à Schwanenstadt (marquée USCH) et allemandes Linnemann Schnetzer à Ahlen (marquée LS) et VDN/Busch Vereinigte Deutsche Nickelwerke AG à Schwerte (marquée VDN). Ce sont ces mêmes fabricants qui fournirent la Norvège et beaucoup de pays européens en clones de casques M-1.
Ces coques sont identiques à celle du casque US M-1 model 1951. La coque est formée par emboutissage progressif d'une tôle d'acier au manganèse et est cerclée d'un jonc amagnétique fermé à l'arrière, le maintien de ce jonc est par ailleurs renforcé par quelques points de soudures électriques.
Les pontets de jugulaire articulés sont maintenus à l'intérieur de la coque de chaque coté par trois points de soudures électriques.
La coque est ensuite peinte de couleur vert olive de nuance variable de manière lisse et satinée.

Vue de dessus.
Vue de dessus.
Jointure jonc.
Jointure jonc.

La coiffe premier type :

Le sous-casque en coton bakélisé destiné à l'armée.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.

Le sous-casque en coton bakélisé reconditonné pour la CF.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.

Dans un premier temps, le sous-casque du modèle 48 sera fabriqué en coton bakélisé formé dans un moule à haute pression à l'instar du liner du casque M-1 américain, hormis que le sous-casque danois est de teinte marron/rouge.
Tout comme le liner US, le sous-casque danois dispose d'un œillet d'aération frontal, permettant aussi la fixation d'un insigne.
Le sous-casque est ensuite percé de 11 trous destinés à recevoir les deux quillons de fixation de la petite jugulaire, les six rivets de fixation de la suspension "Riddel" de la coiffe et les 3 rivets de fixation de la bande de toile supportant la nuquière.
Tout comme le casque lourd, le sous-casque est peint extérieurement en vert foncé.
Beaucoup de sous-casques furent repeint en gris/bleu après avoir été reversés à la défense civile ("Civilforsvaret" - CF), auquel cas le sous-casque est tamponné au fond de la bombe et/ou sur la suspension du marquage CF surmonté d'une couronne.

La suspension.

Suspension Riddel.
Suspension Riddel.
Agrafe de maintien du bandeau de tête.
Agrafe de maintien du bandeau de tête.
Boucle de réglage.
Boucle de réglage.
Support nuquière.
Support nuquière.
Nuquière et marquage taille.
Nuquière et marquage taille.
Nuquière en place.
Nuquière en place.

La coiffe est héritée du liner US de l'époque, elle est constituée d'une suspension de type "Riddel", élaboré à partir de bandes de toile de type HBT ("HerringBone Twill") de couleur gris violacé, et maintenue par des plaques en "A" rivetées à l'intérieur du sous-casque. Cette suspension est composée d'un cerclage en toile, sur lequel sont fixées trois bandes de toile repliées en V sur le cerclage. Ces bandes sont ensuite jointes à l'aide d'un lacet fin, dont les extrémités sont terminées d'un petit renfort métallique, pour le réglage en profondeur de la coiffe.
Le maintien sur la tête est assuré par un bandeau de tour de sudation constitué d'une bande de toile, sur laquelle est cousue une bande de cuir fin marron, terminée par une boucle coulissante permettant le réglage de la circonférence de coiffe. Le bandeau de sudation se fixe à la suspension à l'aide de six clips métalliques.
Pour assurer la stabilité du casque sur la tête, la coiffe est complétée d'une bande nuquière se fixant à la bande de toile supportrice par quatre boutons pressions, elle même maintenue à l'arrière du sous-casque par trois plaques en "A". La nuquière, se fixant sur son support par quatre boutons pressions, existe en trois tailles : Small, Medium et Large. La taille est inscrite en rouge au verso de la nuquière.
Enfin, toutes les parties métalliques de la coiffe sont anodisées en noir.

Coiffe.
Coiffe.

La petite jugulaire en cuir.

Boucle de fixation fixe.
Boucle de fixation fixe.
Boucle de fixation libre.
Boucle de fixation libre.
Boucle de réglage à clapet.
Boucle de réglage à clapet.
Boucle à clapet ouverte.
Boucle à clapet ouverte.

La petite jugulaire du sous-casque est de conception identique à celle du liner du casque US M-1 fabriqué jusque dans les années 60. Confectionnée à partir d'une courroie de cuir de couleur marron longue de 60 centimètres pour 1,3 cm de large, aux extrémités arrondies, elle est maintenue par les classiques attaches triangulaires qui se clipsent sur les ergots rivetés à cet effet dans le liner. Une extrémité est rivetée sur la boucle à clapet (plus longue et plus arrondie que la boucle des liners US) permettant le réglage de la longueur de la jugulaire, l'autre extrémité passe librement dans une des attaches triangulaires puis est rivetée autour de la deuxième attache après être passé dans la boucle à clapet.
Enfin, les parties métalliques de cette jugulaire, fabriquées en laiton, sont anodisées en noir mat.

La coiffe second type :

Le sous-casque en fibre de verre.

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.

Le sous-casque du modèle 48 fut par la suite fabriqué à partir d'une multitude de couches de fibre de verre imprégnées de polystyrène teinté dans la masse de couleur gris/vert. Les couches de fibre de verre sont pressées entre-elles afin de solidariser l'ensemble. Il est de ce fait très souple et peu cassant.
A noter que ce modèle de sous-casque est bordé par un petit jonc saillant moulé dans la masse. Il possède un œillet d'aération frontal.
Le sous-casque est ensuite percé des onze trous traditionnels, six recevant les rivets de maintien de la suspension de type "Riddel", puis 3 autres pour le maintien de la bande de toile supportrice de la nuquière et enfin deux pour les tétons de fixation de la petite jugulaire en toile.

Il est important de noter que ce sous-casque fut largement exporté vers la Norvège afin d'équiper le casque modèle 58 norvégien. Ces sous-casques exportés se distinguent de leurs homologues danois par un tampon noir apposé sur une des sangle en "V" de la suspension "Riddel", indiquant l'arme d'affectation du casque : "HÆREN" (armée), "LUFTFORSVARET" (armée de l'air) et "SJØFORSVARET" (Marine). Cette indication peut être rayée dans le cas d'un casque norvégien réformé.

Vue de dessus.
Vue de dessus.

La suspension.

Suspension Riddel.
Suspension Riddel.
Tête de rivet.
Tête de rivet.
Plaque de maintien.
Plaque de maintien.
Bandeau de tour de tête.
Bandeau de tour de tête.
Agrafe de maintien et boucle de réglage.
Agrafe de maintien et boucle de réglage.
Support de nuquière.
Support de nuquière.
Nuquière réglable.
Nuquière réglable.
Nuquière en place.
Nuquière en place.
Coiffe.
Coiffe.

La coiffe de ce sous-casque est de conception inchangée à l'ancien modèle. Composée d'une suspension de type "Riddel" maintenant constituée de bandes de toile de type HBT ("HerringBone Twill") de couleur gris/vert, cette nouvelle suspension est toujours maintenue par des plaques en "A" rivetées sur la coque.
Le maintien sur la tête est assuré par un bandeau de tour de tête constitué d'une bande de toile sur laquelle est cousue une bande de basane beige clair. Ce bandeau est réglable à l'aide d'une boucle à double passant et se fixe à la suspension à l'aide de six clips métalliques.
La stabilité du casque sur la tête est toujours assurée par une bande nuquière, désormais réglable à l'aide d'une boucle, se fixant à la bande de toile supportrice par quatre boutons pressions.
L'ensemble des parties métalliques de la coiffe est en laiton, anodisé en noir.

La petite jugulaire en toile.

Picot.
Picot.
Boucle de fixation fixe.
Boucle de fixation fixe.
Boucle de fixation libre.
Boucle de fixation libre.
Boucle de réglage à clapet.
Boucle de réglage à clapet.
Boucle à clapet ouverte.
Boucle à clapet ouverte.

La petite jugulaire du sous-casque fabriqué en fibre de verre est de conception identique à celle du modèle précédent, excepté qu'elle est fabriquée à partir d'une sangle de toile verte de 12 millimètres de large pour 50 centimètres de long.
Elle est maintenue par les classiques attaches triangulaires qui se clipsent sur les ergots rivetés à cet effet dans le liner. Une extrémité est rivetée sur la boucle à clapet permettant le réglage de la longueur de la jugulaire, l'autre extrémité passe librement dans une des attaches triangulaires puis est rivetée autour de la deuxième attache après être passé dans la boucle à clapet.
Enfin, les parties métalliques de cette jugulaire, fabriquées en laiton, sont anodisées en noir mat.

La jugulaire :

1er type (coque de fabrication danoise).

Exemplaire avec toutes les parties rivetées.
Exemplaire avec toutes les parties rivetées.
Pontet mobile.
Pontet mobile.
Rivet de fixation.
Rivet de fixation.
Jugulaire, boucle et crochet de fixation.
Jugulaire, boucle et crochet de fixation.

Les pontets de jugulaire sont de forme rectangulaire et légèrement incurvées afin de pouvoir épouser la forme de la coque en étant rabattus vers le haut. La base des pontets est prise dans une pièce métallique triangulaire repliée sur elle-même et soudée électriquement en trois points au niveau de chaque pointe de la pièce charnière.
La jugulaire est de type US, fabriquée à partir de bande de toile forte de 18 millimètres de large. D'abord muni d'un simple crochet en J constitué d'une tige métallique pliée et fixé à la partie courte de la jugulaire à l'aide de deux rivets dans la pliure de la bande de toile.
Ce crochet va se fixer à une boucle plate de type US, maintenue par ses deux fentes à la partie longue de la jugulaire. L'extrémité de celle-ci comporte un renfort métallique muni de deux petites pattes repliées sur la jugulaire, permettant le réglage de la longueur de la jugulaire et le maintien de l'excédent.
Ce premier modèle de jugulaire est maintenu à la coque de fabrication danoise à l'aide de rivets. Les parties métalliques de cette jugulaire sont peintes de couleur gris/vert, incluant aussi les rivets de fixation.

Pontet mobile.
Pontet mobile.
Rivet de fixation.
Rivet de fixation.
Jugulaire, boucle et crochet de fixation.
Jugulaire, boucle et crochet de fixation.
Jugulaire fixée.
Jugulaire fixée.

Un second modèle de jugulaire est conjointement utilisé, cette jugulaire est munie d'un crochet plat et la boucle de fixation est muni du système T1 anti étranglement T1 (boule T1 absente sur l'exemplaire présenté ci-dessus).
Contrairement au modèle précédent, le crochet de fermeture est maintenu sur la bande de toile, dont la trame est plus fine, par une ligne de couture. Les parties métalliques de cette jugulaire, fabriquées en laiton, sont anodisées en noir.
Cette jugulaire est parfaitement identique (hormis au points de fixation sur le casque qui sont toujours effectués à l'aide de rivets) au modèle adopté sur les casques belges modèle 51.

2ème type (coque de fabrication étrangère).

Clip de maintien.
Clip de maintien.
Jugulaire, boucle avec système T1 et crochet de fixation.
Jugulaire, boucle avec système T1 et crochet de fixation.

Sur les coques de fabrication étrangère (dont les sociétés exportant ces coques vers le Danemark fournissaient déjà de nombreux pays européens), la jugulaire reste identique au modèle précédemment décrit mais est désormais maintenue à l'aide de clips métallique identique au modèle US dont l'utilisation s'est généralisée à partir de 1951 aux Etats-Unis, comme dans les pays européens ayant adopté des casques type M-1.

Jugulaire fixée avec la boule T1.
Jugulaire fixée avec la boule T1.

Jugulaire US M73.

Partie gauche et bouton pression femelle de fermeture.
Partie gauche et bouton pression femelle de fermeture.
Partie droite avec mentonnière.
Partie droite avec mentonnière.
Crochet et clapet de réglage.
Crochet et clapet de réglage.
Jugulaire montée.
Jugulaire montée.

A partir de 1978, le Danemark adopta la nouvelle jugulaire US M73. Cette jugulaire, permettant d'être montée rapidement aux pontets de jugulaire grâce à ces crochets plats, est constituée de deux bandes de toile de nylon verte longue de 17 centimètres pour 2,5 de large.
La partie centrale, cousue à la partie droite de la jugulaire, est fabriquée à partir d'une bande de toile de coton doux longue de 20 centimètres, et est munie d'une mentonnère (constituée par une bande de matière identique longue de 14 cm). Son extrémité libre comporte la pression mâle de fermeture, qui s'effectue sur la pression femelle de la partie gauche de la jugulaire.
La mise à longueur de cette jugulaire s'effectue avec les boucles à clapets terminant les crochets de fixation.
Cette nouvelle jugulaire, fabriquée aux Etats-Unis et dont les stocks sont importants (encore à l'heure actuelle), fut adoptée par modification des casques modèle 48 par suppression de l'ancienne. Ce reconditionnement peut être désigné comme modèle 48/78.

Le camouflage additionnel :

Filet de camouflage réglementaire.
Filet de camouflage réglementaire.
Détail élastique.
Détail élastique.
Maintien du filet.
Maintien du filet.

Le camouflage additionnel est assuré par un filet très proche du filet M44 US. Désigné comme M48, ce filet de couleur vert pomme terne est de forme octogonale découpée dans un carré de 65 centimètres de coté. Deux grandes encoches permettent le passage de la jugulaire.
Une bande élastique y est attachée, maintenue par trois petits rubans de toile de même couleur, assurant un meilleur maintien du filet et l'ajout de camouflage supplémentaire.

Les modèles civils :

Défense civile ("Civilforsvaret" - CF).

Sous-casque de couleur grise.
Sous-casque de couleur grise.
Suspension Riddel sans nuquière.
Suspension Riddel sans nuquière.
Marquage casque lourd.
Marquage casque lourd.
Tampon de la CF.
Tampon de la CF.

La défense civile ("Civilforsvaret" - CF) fut d'abord de casques modèle 48 de l'armée déclassés. Ces casques, reversés à la CF, étaient, de manière générale, repeints en gris/bleu, et le sigle CF surmonté d'une couronne était tamponné à l'intérieur en rouge ou en orange voir en bleu foncé.
Par la suite, une série de casques M48 fut spécialement fabriquée pour la CF. La coque, de fabrication étrangère, est identique au modèle militaire et est peinte en usine en bleu/gris.
Le sous-casque, de fabrication nationale, est lui aussi identique au modèle militaire et est de couleur bleu/gris. Cependant la coiffe est simplifiée par suppression de la bande nuquière et la suspension, et donc de surcroît le bandeau, est maintenue à parallèlement à la base du sous-casque. Le sigle CF surmonté d'une couronne est tamponné en bleu foncé tant à l'intérieur du sous-casque que de la coque.

Marquage de la CF dans une coque.
Marquage de la CF dans une coque.
Marquage dans sous-casque.
Marquage dans sous-casque.
Même marquage en rouge.
Même marquage en rouge.

A noter qu'il existe une version entièrement orange haute visibilité, dépourvu de marquage de la CF.

Sous-casque de couleur orange.
Sous-casque de couleur orange.
Suspension Riddel sans nuquière.
Suspension Riddel sans nuquière
Marquage casque lourd.
Marquage casque lourd.