Retour à la rubrique Espagne
Casque Modèle Z 42/79

Fiche

Preview
Modèle Z-42 - Coque Espagnole.
Preview
Modèle Z-42 - Coque de Mle35 allemand.

Historique

Suite à la guerre civile qui fit rage en Espagne de 1936 à 1939, la nouvelle armée espagnole mise en place dans le nouveau gouvernement contrôlé par Francisco Franco, s'autoproclamant "Caudillo" d'Espagne lors qu'il prit la tête des troupes nationalistes en 1936.
Dans le souhait d'uniformiser et d'unifier son armée, l'Espagne se mit donc en quête tout naturellement d'un nouveau casque afin de donner une identité plus digne à ses soldats que le casque modèle 26 "con ala" largement utilisé par les deux camps durant la guerre civile et synonyme d'une armée populaire sans ordre et discipline. Cette recherche fut tout naturellement attribuée à l'arsenal d'artillerie de Trubia dès fin 1939, à qui l'on doit les casques modèle 26 "sin ala" (modèle 21), "con ala" et modèle 38.
Malgré la situation économique catastrophique du pays, ravagé après trois années de guerre, l'adoption d'un nouveau casque était tout de même envisageable.
Après quelques essais infructueux, les recherches de l'arsenal national d'artillerie de Trubia aboutirent au casque modèle Z-42 qui fut officiellement adopté par l'arrêté du 3 septembre 1942 : ce casque est ni plus, ni moins la variante espagnole du casque allemand modèle 35.
En raison de l'incapacité des chaines de production espagnole à fabriquer ce casque à grande échelle, et donc à distribuer rapidement le nouveau casque à l'ensemble des forces armées, c'est parallèlement à la mise en place de la production du casque modèle Z-42, que l'ensemble des casques modèle 21, 26, et 34 furent remis en état pour être remis en stock dans les dépôts. Ces vieux casques étaient destinés à être desservis aux réservistes en cas de mobilisation pour les troupes de seconde zone.
Puis après de nombreuses années d'utilisation au sein des troupes franquistes, l'intendance espagnole décida de remplacer à moindre coût le casque modèle Z-42 en dotation depuis plus de 30 ans !
Pour cela, et afin d'éviter de longues études couteuses, il fut seulement décidé de moderniser le casque Z-42, sans doute jugé encore efficace par l'armée espagnole à l'époque. Alors que la plupart des armées à travers le monde utilisaient des casques avec une coiffe basée sur la suspension "Riddel" américaine créée durant la seconde guerre mondiale, et jugée comme pleinement satisfaisante, alliant légèreté, simplicité et confort.
S'orientant donc vers une coiffe en toile, le nouveau projet de casque basé sur le modèle Z-42 aboutit à une coiffe complexe alliant tissu et cuir. La jugulaire fut de même modernisée avec l'adoption d'un modèle avec mentonnière intégrée.
Ce casque adopté en 1979, gardant la coque du casque modèle Z-42, sera qualifié de casque modèle Z-42/79.
La coque restant identique au modèle précédent, au perçage des trous près, il est indéniable que des casques modèle Z-42 aient été reconditionnés en modèle Z-42/79.
Ce casque sera utilisé au sein des troupes espagnoles jusqu'à la fin des années 80, jusqu'au complet remplacement par le nouveau casque en matière composite (casque Marte I), respectant mieux les standard de l'OTAN que l'Espagne rejoignit le 30 mai 1982.

Modèle Z-42.
Modèle Z-42.
Casque modèle Z-42/79. Casque modèle Z-42/79. Casque modèle Z-42/79.

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Œillet d'aération.
Œillet d'aération.
Insigne franquiste.
Insigne franquiste.
Support de fixation de l'insigne franquiste.
Support de fixation de l'insigne.

La coque du casque modèle Z-42/79 est strictement identique à celle du casque modèle Z-42. Elle est fabriquée en taille unique par emboutissage progressif d'une feuille d'acier. La bordure du casque est tranchante, et est seulement élimée lors de la fabrication.
La coque est ensuite percée de 9 trous, 7 trous pour la fixation des éléments internes du casque (coiffe et jugulaire) avec des rivets tubulaires, puis 2 trous de part et d'autre du casque pour l'aération du casque. Ces trous seront renforcés d'un œillet métallique éclaté tout comme son homologue allemand : le modèle 35 (ce rivet est d'ailleurs plus plat que celui posé sur le casque modèle Z-42, des rivets arrondies ont sans doute été utilisé en début de production). On peut d'ailleurs se demander l'utilité de ces trous d'aération, étant donné que ceux-ci sont bouchés par le passage du cerclage en cuir de la coiffe.
Tout comme le modèle Z-42, une patte métallique, pliée pour donner une encoche, est fixée sur la partie frontale du casque à l'aide de deux points de soudure électrique. Cette encoche est destinée à maintenir l'insigne de l'armée de terre ("Ejército de Tierra") en usage depuis 1943 pour les parades.
Le casque ensuite peint à l'intérieur avant la fixation de la coiffe et de la jugulaire, puis à l'extérieur après la pose de ces éléments de couleur vert kaki clair de manière satinée.

En raison de la disposition identique des trous de fixation des éléments internes du casque, il est fort probable qu'une certaine quantité de casques modèle Z-42 ait été reconditionnée en Z-42/79.

La coiffe :

Rivet de fixation.
Rivet de fixation.
Cerclage en cuir.
Cerclage en cuir.
Fentes de fixation.
Fentes de fixation.
Passage bandeau de tour de tête.
Passage bandeau de tour de tête.
Bandeau de tour de tête.
Bandeau de tour de tête.
Couture cuir.
Couture cuir.
Boucle de réglage.
Boucle de réglage.
Suspension de coiffe - face.
Suspension de coiffe - face.
Suspension de coiffe - revers.
Suspension de coiffe - revers.
Passage de maintien.
Passage de maintien.
Suspension fixée.
Suspension fixée.
Détail fixation.
Détail fixation.
Coiffe.
Coiffe.

La coiffe, fabriquée en cuir et en toile principalement, est maintenue à l'intérieur de la coque par un cerclage épais en cuir de couleur noire.
Ce cerclage est constitué de 6 morceaux de cuir, chacun muni d'une double fente pour le passage du bandeau de sudation. Chacune de ces doubles fentes est renforcée au dos du cuir par une bande métallique aux extrémités arrondies et fixée au cuir par deux rivets mécaniques à chaque extrémité.
Un troisième trou est présent au milieu de cette bande métallique, servant au passage du rivet de fixation du bandeau sur les parois interne de la coque. En effet, une même bande métallique sert à la jointure des bandes de cuir constituant le cerclage. C'est au niveau de ces jointures qu'est effectuée la fixation du cerclage dans la coque.
Les six fentes du cerclage constituent les six points d'ancrage du bandeau de tour de tête. Le bandeau de tour de tête est copié sur le modèle américain créé durant la seconde guerre mondiale : constitué d'une bande de cuir cousue sur une bande de tissu. La bande de cuir est néanmoins cousue en recouvrant les deux cotés de la bande de cuir. Enfin, comme sur le modèle US, ce bandeau de tour de tête est réglable avec une boucle à double passant, dont un est édenté, pour la jointure du bandeau et le réglage de celui-ci.

La coiffe, à proprement parler, est constituée d'une suspension composée de 6 bandes de toile renfoncée de cuir. L'extrémité basse des bandes de tissu est repliée sur elle-même par couture pour le passage du lacet de réglage en profondeur de la coiffe. L'autre extrémité renforcée par un morceau de cuir comporte un bouton pression, lui permettant de se replier sur l'autre partie du bouton pression fixé à la base de la seconde partie en cuir, plus longue.
Ces bandes constituant la suspension, ainsi détachables, sont fixées au bandeau de tour de tête entre chaque fente du cerclage.
Le réglage du tour de tête est donc effectuer en adaptant la longueur du bandeau, déformant par la même occasion le cerclage en cuir : cette méthode se révèle toutefois d'une efficacité relative.

La jugulaire :

Patte de maintien de la jugulaire.
Patte de maintien de la jugulaire.
Boucle de fixation.
Boucle de fixation.
Jugulaire fixée.
Jugulaire fixée.
Jugulaire - partie centrale avec mentonnière.
Jugulaire - partie centrale avec mentonnière.

La jugulaire est fabriquée à partir de bande de toile forte. La partie centrale, comprenant la mentonnière est constituée d'une double épaisseur de bandes de toile d'une longueur de 25 centimètres, et de couleur beige ou verte. Une seconde petite bande de toile est cousue en son centre afin de constituer la mentonnière. Chaque extrémité de la partie centrale de la jugulaire comporte 4 trous renforcés d'un œillet métallique.
Ces trous sont d'autant de possibilité de fixation aux deux boucles à ardillon présentes à l'extrémité des deux pattes de maintien de la jugulaire.
Chacune de ces pattes est constituée d'une bande de toile, d'une longueur d'environ 30 centimètres, et de couleur verte. Fixée en deux points en même temps que la coiffe, aux deux rivets latéraux, cette bande de toile, pliée en "V", comporte au niveau de la base de la pliure une boucle à ardillon maintenue par couture.

Le camouflage additionnel :

Amoeba - Printemps.
Amoeba - Printemps.
Amoeba - Automne.
Amoeba - Automne.
Couvre-casque Amoeba.
Couvre-casque Amoeba.

Il existe une multitude de couvre-casques pour le casque modèle Z-42 et Z-42/79, arborant autant de schémas de camouflage employés par l'armée espagnole, que de coupes différentes.
Le modèle, principalement rencontré, arborent le schéma de camouflage "Amoeba" apparut en 1960 et utilisé jusqu'au début des années 80.
Ce couvre-casque, fabriqué à partir de cinq morceaux de toile imprimée des deux cotés (avec une face automnale et une face printanière) et cousus sur la longueur et transversalement pour les deux morceaux de chaque coté.
La base du couvre-casque est parcourue d'un lacet permettant la fixation du couvre-casque par tension de celui-ci. Aussi, chaque face du couvre-casque possède cinq passants de toile pour l'ajout de branchages, qui sont cousus de manière aléatoire.

Quelques exemples

Exemple 1. Exemple 1. Exemple 1.
Exemplaire repeint en blanc pour le compte de la police militaire.

Exemple 2. Exemple 2. Exemple 2. Exemple 2.
Exemplaire repeint en gris, avec jugulaire personnalisée fabriquée à partir d'une jugulaire de casque US M-1.

Exemple 3. Exemple 3. Exemple 3.
Réutilisation d'un casque allemand Mle 35.

Exemple 3. Exemple 3. Exemple 3. Exemple 3.
Event et rivets de fixation de la coiffe - Marquage ET66.