Retour à la rubrique Israël
Casque OR 201

Fiche

Preview

Historique

Mark II. Mark III. Mark II AT. Mark II AT. M-1.
Utilisation de casques Mark II, Mark III, Mark II "Airborne Troops" et M-1 au sein de l'armée israélienne.

L'état d'Israël est né en 1948, et déjà à cette époque le pays était en guerre avec tous les pays voisins.
La région étant administrée par l'Angleterre avant cet épisode sanglant, c'est bien évidemment avec beaucoup de matériels britanniques que les troupes israéliennes furent équipées.
C'est donc les casques Mark II, Mark III et Mark IV britanniques qui furent donc utilisés en grand nombre par l'armée israélienne mais aussi par les troupes arabes.
Ainsi, Israël utilisa des casques étrangers avant d'avoir un casque de conception nationale.
Le premier casque de conception israélienne fut le modèle M-1, copié sur le casque US M-1 : en effet, les Etats-Unis fournirent Israël en casque US M-1 qui obtenait plus tard la licence pour fabriquer son propre casque M-1. Celui-ci a la particularité d'avoir une jugulaire trois points avec mentonnière en tissu web.
A partir des années 60 et sur la base du casque M-1, Israël commença des recherches sur un casque plus performant et construit dans un matériel de dernières générations : c'est vers le plastique balistique que se tournèrent les recherches.
Dans un premier temps, Israël se tourna vers la Corée du Sud qui avait pour projet un casque de forme identique au casque M-1 israélien, mais fabriqué en plastique balistique "Corlon", ce projet fut refusé, ce pourquoi Israël se tourna vers sa propre industrie.
Le nouveau casque fabriqué par l'entreprise Orlite Enginnering & co sera fabriqué sans sous-casque (la coiffe étant directement fixée au casque) après six ans de recherche et ce dès 1976 : le modèle OR 201 était né.
La silhouette de ce nouveau casque est très proche du casque M-1 avec une coiffe identique.
De plus, sa conception très compacte et sa jugulaire trois points permettra une utilisation par les unités spéciales, les troupes aéroportées et l'infanterie.
Le casque OR 201 sera ensuite fabriqué en fibre de verre puis pour finir en kevlar.
Il sera utilisé massivement jusqu'à l'adoption de son successeur l'OR 202, qui n'est rien de plus qu'un OR 201 amélioré.
Ce casque reste encore de nos jours en service dans les troupes auxiliaires.
Ce casque sera exporté vers de nombreux pays tels que Chili, le Nicaragua, l'Egypte, l'Afrique du Sud, le Mexique, le Guatemala et le Venezuela... etc.

Kasda M-1.
Kasda M-1.
OR 201. OR 201. OR 201. OR 201.
OR 201. OR 201. OR 201. OR 201.

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.

La coque du casque OR 201 est formée d'un bloc. Elle est fabriquée par une succession de couches de toile en fibre de verre ou plastique balistique pour les premières fabrications (l'intérieur sera alors de couleur gris pâle), puis en kevlar un peu plus tard (l'intérieur sera alors de couleur noire), noyées dans de la résine, le tout formé dans un moule à haute pression.
Les bords de la bombe sont ensuite renforcés d'un jonc en caoutchouc noir collé, se joignant à l'arrière.
La coque est ensuite percée à six reprises pour y fixer la coiffe, les autres éléments étant directement collés à l'intérieur de la bombe.
Enfin, la bombe est peinte de couleur vert kaki très pâle, additionnée à du sable pour obtenir une surface granitée dans le but d'éviter les reflets.

Vue de dessus.
Vue de dessus.
Jonc en caoutchouc.
Jonc en caoutchouc.

La coiffe :

Coiffe.
Coiffe.
Suspension Cradel.
Suspension Cradel.
Plaque de maintien.
Plaque de maintien.
Agrafe sweatband.
Agrafe sweatband.
Autre vue.
Autre vue.
Boucle de réglage.
Boucle de réglage.

La coiffe du casque israélien OR 201 est identique aux coiffes que l'on rencontre sur les casques US M-1 M66. C'est donc une suspension de type "Cradel" que l'on trouve dans ce casque.
La suspension est constituée d'un bandeau de toile verte, constituant le cerclage de la coiffe et se rejoignant à l'avant. Les trois bandes constituant la suspension, sont fixées par couture à l'avant du cerclage de toile. S'entrecroisant en leur milieu dans la surépaisseur de la bande centrale, elles se fixent à l'arrière à trois boucles à doubles fentes, permettant le réglage en profondeur de la coiffe. Ces boucles sont fixées à l'arrière par une petite bande de toile cousue sur le cerclage de toile.
La suspension est maintenue à l'intérieur de la bombe par six plaques de maintien de forme circulaire rivetées à la paroi du casque.
Le maintien sur la tête est assuré par un bandeau de tour de tête, identique à la "sweatband" américaine. Elle est constituée d'une bande de cuir de couleur très clair, cousue sur une bande de toile. Se réglant à l'aide d'une boucle à doubles fentes, la "sweatband" se fixe à la suspension avec six agrafes métalliques.

Tampon avant.
Tampon avant.
Tampon latéral.
Tampon latéral.
Tampon arrière.
Tampon arrière.
Tampon de fond de coiffe.
Tampon de fond de coiffe.

La coiffe est complétée par plusieurs amortisseurs en caoutchouc, collés directement contre la paroi intérieure de la coque. Deux de forme rectangulaire sont placés à l'avant et à l'arrière.
Deux autres amortisseurs de forme carré sont placés de chaque coté de la coiffe, sans oublier un dernier de forme circulaire placé au fond de la bombe.

La jugulaire :

Passant latéral.
Passant latéral.
Passant arrière.
Passant arrière.
Jugulaire en web avec mentonnière.
Jugulaire en web avec mentonnière.

La jugulaire est une reprise de la jugulaire du casque Mark II AT largement utilisé par Israël. Fabriquée à partir de deux bandes de toile forte de type "web" britannique, une longue passant derrière la nuque et l'autre plus courte qui se fixe latéralement.
Ces deux bandes de toile se croisent pour former la mentonnière, qui est doublée d'un morceau de cuir de couleur fauve.
La jugulaire se fixe à deux boucles latérales et la partie longue va se faufiler dans une boucle pour y former une jugulaire de topologie "trois points", cette partie longue va se renfermer sur elle-même à l'aide d'une boucle.
Tout comme la jugulaire britannique, les extrémités libres de la jugulaire sont renforcées d'une pièce métallique pour éviter que la jugulaire ne s'effiloche.

Boucle de fixation/réglage.
Boucle de fixation/réglage.
Extrémité renforcée.
Extrémité renforcée.

Les marquages :

Marquage fabricant.
Marquage fabricant.
Marquage taille.
Marquage taille.

Les casques OR 201 destinés à l'armée israélienne comportent des étiquettes papier à l'intérieur de la bombe où est spécifié en hébraïque la taille et le numéro de série du casque.
Les casques destinés à l'exportation possèdent des marquages dans la langue du pays destinataire.

Le camouflage additionnel :

Il existe une multitude de couvre-casques pour les casques israéliens OR 201 et OR 202, ceux-ci s'étant largement démocratisés avec l'adoption du casque OR 202 par l'armée israélienne.
Voici deux exemples de couvre-casques utilisés par le "tsahal"

Couvre-casque, face dominante marron.
Couvre-casque, face dominante marron.
Face dominante verte.
Face dominante verte.
Vue élastique de circonférence.
Vue élastique de circonférence.

Le premier exemple est le classique couvre-casque employé par l'armée israélienne, constitué de quatre morceaux de filet à mailles très fines, imprimés des deux cotés avec une face à dominante verte et une autre à dominante marron.
Ces quatre morceaux de filet sont assemblés par une couture en forme de croix, la base du couvre-casque est parcourue par un lacet permettant son maintien sur le casque.
La circonférence du coté vert de ce couvre-casque est parcourue par une large bande élastique cousue aux quatre points cardinaux.
On peut noter la présence de deux fixation "velcro" de chaque coté servant à assurer le maintien d'accessoires allant sur le casque, comme des lunettes de protection par exemple.

Couvre-casque - Mitznefet.
Couvre-casque - Mitznefet.
Face à dominante marron.
Face à dominante marron.
Face à dominante verte.
Face à dominante verte.

Le couvre-casque le plus employé à l'heure actuelle par le "tsahal" est le couvre-casque "Mitznefet" constitué d'une simple jupe fabriqué dans un filet à mailles très fines imprimés des deux cotés (dominante verte et marron), dont la base est parcourue par un élastique pour le maintien sur le casque.
Cette jupe très large permet de casser la silhouette du casque et de simuler en quelque sorte une forme chaotique tel un petit buisson.

Attention à son homologue le casque Mle 83 Sud Africain :

Amortisseur frontal israélien.
Amortisseur frontal israélien.
Fixations de coiffe sud-africaines.
Fixations de coiffe sud-africaines.

Pour ne pas confondre le casque Israëlien OR 201 avec son "cousin" le casque Sud Africain Mle 83, voici leurs caractéristiques propres :

       - Casque Israëlien OR 201 :
- Les amortisseurs frontal et arrière sont striés.
- Les plaques de maintien de la coiffe sont de forme circulaire et la coiffe est maintenue par rivets.
- Le cuir de la mentonnière est de couleur beige.
- Pour finir, des étiquettes, comportant des inscriptions israëliennes, attestent d'un casque destiné à l'armée Israëlienne et non pas destiné à un pays étranger.

       - Casque Sud Africain Mle 83 :
- Les amortisseurs frontal et arrière sont lisses.
- Les A-washers sont de forme triangulaire et la coiffe est maintenue par vis et écrous.
- Le cuir de la mentonnière est de couleur marron foncé.