Retour à la rubrique Pologne
Casque Wz 50

Fiche

Preview

Historique

A la veille de la seconde guerre mondiale, la Pologne possède une armée conséquente dont l'équipement est largement dépassé pour l'époque.
Sujette à des tensions avec l'Allemagne en raison de l'attribution du couloir de Dantzig à la suite du traité de Versailles, permettant au pays d'avoir un accès à la mer, la Pologne fut le premier pays à être envahi avec déclaration de guerre par l'Allemagne, entraînant le monde dans une guerre qui allait durer presque six ans.
Du fait du pacte de non-agression germano-soviétique, l'URSS entra aussi en guerre peu après l'attaque allemande, la Pologne, se retrouvant vaincu en moins d'un mois, allait être occupé durant toute la durée de la guerre par l'Allemagne qui déclara la guerre à son tour à l'URSS en juin 1941.
Au printemps 1945, la Pologne fut libérée par son ancien envahisseur qu'est l'URSS, et de ce fait un gouvernement communiste fut rapidement mis en place, comme dans tous les pays libérés par la Russie soviétique.
La Pologne étant un des pays les plus meurtris par la guerre, avec un total d'environ 4 520 000 mort dont 320 000 militaires, la reconstruction s'annonça très difficile et la recréation de l'armée s'amorça lentement.
L'armée fut donc équipée dans un premier temps des stocks de l'ancienne armée polonaise complétés par du matériel soviétique. Le Wz 31, ancien casque réglementaire de l'armée polonaise, reprit donc du service et fut de nouveau fabriqué dans les années d'après guerre.
Fière de sa nouvelle armée populaire (LWP : "Ludowe Wojsko Polskie"), la Pologne décida de l'équiper d'un nouveau casque. Etant donné que le gouvernement passa très vite aux mains des communistes, et de ce fait l'armée fut encadré par les soviétiques depuis l'instauration du rideau de fer, le nouveau casque de l'armée polonaise devait respecter une ligne propre aux pays du bloc de l'Est.
C'est ainsi que le projet d'un nouveau casque se basa sur le casque réglementaire de l'armée russe : le Ssh 40 et c'est ainsi que naquit le casque Wz 50, nommé ainsi en rapport avec son année d'adoption.
Le casque Wz 50 garde, malgré tout, une ligne propre au pays, ayant une forme hybride entre le Wz 31 et le Ssh 40 russe, la forme respectant le standard adopté par les pays du futur pacte de Varsovie instauré en 1955.
Le casque Wz 50 fut remplacé à partir de 1967 par le Wz 67, étant donné une conception inadaptée au rude climat hivernal qui règne en Pologne. En effet, l'étroite coiffe est basée sur celle du casque M933 italien, plus adapté à un climat méditerranéen, alors que la coque très volumineuse ne permettait pas l'insertion d'une coiffure hivernale.
Le Wz 50 a été distribué à l'armée dans une livrée de couleur vert foncé pour l'armée ou gris/bleu pour l'armée de l'air et la marine.
Ne possédant pas de signe distinctif, les casques polonais reçurent à partir des années 60 un aigle schématique apposé par pochoir, donc la silhouette varie en fonction de l'affectation du casque, l'apposition de ces insignes perdura par la suite avec les modèles suivants.
Du fait de son excellente qualité de fabrication et de son faible coût de production, le Wz 50 fut largement exporté dans des pays de l'Est, dont en URSS pour en équiper la marine et à moindre échelle l'armée, mais aussi dans les pays Arabes dont largement en Egypte pour en équiper l'armée et la police.

Casque Wz 31.
Casque Wz 31.
Wz 50. Wz 50. Wz 50.

Constitution

La coque :

  Vue de face.
Vue de face.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Marquage coque - 1954.
Marquage coque - 1954.
Marquage coque - 1955.
Marquage coque - 1955.
Marquage coque - 1963.
Marquage coque - 1963.
Aigle de l'armée.
Aigle de l'armée.
Aigle de l'armée de l'air.
Aigle de l'armée de l'air.

Le casque polonais Wz 50 possède une forme hybride entre l'ancien casque de l'armée polonaise : le Wz 31 et le casque russe de l'époque : le Ssh 40.
La coque du Wz 50 possède donc une forme très proche des différents casques adoptés par l'ensemble des pays membres du pacte de Varsovie, la principale différence étant une base plus plane héritée du casque Wz 31.
La coque est fabriquée en un seul bloc par emboutissage d'une feuille d'acier. La bordure du casque n'est pas retournée mais simplement évasée vers l'extérieur comme l'ensemble des casques adoptés par les pays du bloc de l'Est.
Elle est ensuite percée de trois trous sur le tiers supérieur, un trou à l'arrière et un trou de chaque coté, pour la fixation ultérieure de la coiffe par rivets.
La coque reçoit ensuite une sous-couche de d'apprêt (parfois de couleur orange), puis est peinte de couleur vert foncé satiné pour l'armée ou gris/bleu pour l'armée de l'air et la marine.
Il semblerait que la coque du casque Wz 50 ait été fabriquée en taille unique, car nous n'avons décelé jusqu'à présent aucun marquage spécifiant une taille, de même sur la coiffe.
A noter que la coque reçoit un tampon du fabricant et de son année de production au fond de celle-ci à l'encre noire.

La coiffe :

  Coiffe.
Coiffe.
Fixation de la coiffe au cerclage.
Fixation de la coiffe au cerclage.
Fixation cerclage.
Fixation cerclage.
Marquage coiffe.
Marquage coiffe.

La coiffe est fabriquée en cuir de couleur beige, elle est composée de deux morceaux de cuir, cousus ensemble au niveau de la largeur du casque. La base de chacune de ces parties est scindée en quatre pattes, dont la base de ces pattes est percée d'un trou, renforcé d'un œillet métallique et d'une rondelle de cuir, pour le passage du lacet de réglage en profondeur de la coiffe. Chaque patte comporte aussi cinq trous d'aération, surmontés de cinq trous supplémentaires pratiqués dans le bandeau de la coiffe.
L'ensemble des deux parties en cuir cousues est ensuite fixé au cerclage à l'aide d'"attaches parisiennes", une bande de feutre dentelée s'intercalant entre la coiffe (cousue à la base de la coiffe) et le cerclage.
Le cerclage anodisé en noir est d'une conception très proche du casque M933 italien. Il est composé d'un cercle métallique fixé sur un support métallique non peint à l'aide de cinq pattes de support (trois pattes dédiées au support et deux pattes maintenant les passants de jugulaire, jouant aussi le rôle de support).
L'ensemble support de coiffe/coiffe est ensuite fixé à la coque à l'aide de trois gros rivets mécaniques (un à l'arrière, les deux autres positionnés sur le tiers avant du casque).
A noter que la coiffe comporte un tampon de fabrication apposé à l'encre sous le cuir, avec la date de production, mais nous n'avons pas décelé d'indication de taille, ce qui nous amène à penser que ce casque ait été fabriqué dans une unique taille : chose difficilement imaginable du fait de la conception de ce casque.

La jugulaire :

Fixation passant.
Fixation passant.
Passant de jugulaire.
Passant de jugulaire.
Jugulaire.
Jugulaire.
Jugulaires cousue et rivetée.
Jugulaires cousue et rivetée.
Boucles à ardillon.
Boucles à ardillon.

La jugulaire, constituée de deux parties, est fabriquée avec deux bandes de cuir épais (3 millimètres) de couleur fauve, d'une largeur de 2 centimètres. La partie la plus courte, de 20 centimètres de long, comporte 7 trous pour la fixation par boucle à ardillon, présente sur la partie la plus longue de 30 centimètres. Cette partie comporte deux anneaux en cuir, dont un fixe au niveau de la boucle et l'autre libre pour retenir l'excédent de jugulaire.
La jugulaire peut être fixée aux passants grâce à deux rivets ou par couture, il en est de même pour la boucle à ardillon. Les passants de jugulaires, de forme rectangulaires aux angles arrondies, sont fixés au cerclage à l'aide d'une patte métallique repliée sur la base des passants, jouant ainsi le rôle de charnière et les rendant donc mobile.
Ces ensembles sont rivetés au cerclage par deux gros rivets verticaux et par deux rivets plus petits, positionnés de façon oblique, sur le support de coiffe.

Quelques exemples

Exemple 1. Exemple 1. Exemple 1.
Exemplaire de l'armée avec aigle du 1er type.

Exemple 2. Exemple 2. Exemple 2.
Exemplaire de la défense civile.

Exemple 3. Exemple 3. Exemple 3.
Exemplaire utilisé par l'armée égyptienne.