Retour à la rubrique Pologne
Casque Wz 75

Fiche

Preview
Casque Wz 75 de l'armée de terre.

Preview
Casque Wz 75 de l'armée de l'air.

Preview
Casque Wz 75 de la police - "Milicia Obywatelska".

Historique

A la fin de la seconde guerre mondiale, la Pologne fut libéré par son ancien envahisseur de 1939, l'URSS. Un gouvernement sous l'égide de Moscou se mis très rapidement en place, comme dans tous les pays libérés par la Russie soviétique.
Avec la reconstruction du pays dans les années d'après guerre, une nouvelle armée populaire (LWP : "Ludowe Wojsko Polskie") se mit en place, vite incluse dans les forces du pacte de Varsovie.
Comme tous les pays membres des forces du pacte de Varsovie, la Pologne adopta un nouveau casque dans le but de respecter une ligne propre aux forces du bloc de l'Est.
C'est dans ces conditions qu'apparut le nouveau casque polonais Wz 50, harmonieux mélange entre le casque russe Ssh 40 et le casque Wz 31, ligne conservé dans un souci d'identité nationale, à une époque où la Pologne se retrouve une nouvelle fois englobée dans un "empire" qui la dépasse.
Le casque Wz 50 restera en service dans l'armée polonaise jusque dans les années 60, période durant laquelle, par souci de modernisation et de respect de ses propres valeurs nationales, les autorités militaires polonaises adoptèrent le casque Wz 67, ressemblant encore plus au traditionnel casque Wz 31 de l'armée polonaise libre des années 30.
Adopté par l'ensemble des forces armées polonaises, le casque Wz 67 se caractérise par une coiffe en cuir montée sur une armature et fixée sur le point sommitale du casque.
Ce nouveau casque fut une première fois décliné dans une version plus légère en 1970 pour le compte de la police militaire (W.S.W), avant d'être une seconde fois modernisé en 1975 par l'ensemble des usines fabricantes de casques d'acier, toujours dans un optique d'amélioration de leurs produits.
Cette dernière modification du dernier casque d'acier de l'armée polonaise porta essentiellement sur la coiffe, fabriquée désormais avec moins de cuir, sur une nouvelle armature. La coque, gardant toujours le même profil, sera fabriqué dans un nouvel alliage plus résistant. Ce casque qualifié comme Wz 75 fut fabriqué par les usines de "Haute Silésie", "Ludwikow", "Batory" et "Baildon", et fut utilisé par l'armée de terre, l'armée de l'air, différentes forces de police jusque dans les années 2000, période durant laquelle on assiste à l'adoption des premiers casques composites polonais avec le Wz 93 et tout dernièrement le Wz 2000.

Casque Wz 67.
Casque Wz 67.
Wz 75. Wz 75. Wz 75.
Wz 75. Wz 75. Wz 75.

Constitution

La coque :

  Vue de face.
Vue de face.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Armée de terre.
Armée de terre.
Armée de l'air.
Armée de l'air.
Police.
Police.
Police - Milicia Obywatelska.
Police - Milicia Obywatelska.

La coque du casque Wz 75 fut fabriquée par emboutissage successif d'une feuille d'acier de meilleure qualité que son prédécesseur le casque Wz 67.
Sa silhouette est identique à celle du casque Wz 67 et comme son prédécesseur, sa bordure est brute et évasée vers l'extérieur.
Le sommet du casque est percé et est légèrement embouti pour le logement de la vis de maintien de la coiffe. Un trou est ensuite effectué de chaque coté du casque pour la fixation ultérieure des passants de jugulaire.
Le casque est ensuite peint, sans que soit monté la coiffe, ni la jugulaire, de couleur vert foncé pour le compte de l'armée de terre, et gris/bleu pour le compte de l'armée de l'air, la marine et les forces de l'ordre, ces deux couleurs apposées de manière satinée.
En complément de la peinture, un insigne peut être apposé sur le casque en fonction de son affectation :
    - Aigle polonais simple de couleur vert très pâle, sur fond vert foncé, pour l'armée de terre.
    - Aigle polonais simple de couleur gris, sur fond gris/bleu, pour l'armée de terre.
    - Aigle polonais, surmonté d'ailes géométriques de couleur gris, sur fond gris/bleu, pour l'armée de l'air.
    - Grand aigle aux ailes déployées de couleur blanche, sur fond gris/bleu, pour les forces de l'ordre. Peut être complété des lettres "M O" pour "Milicia Obywatelska", signifiant Milice civile.

Fabrication HS de 1984, taille métrique 54-57.
Fabrication HS de 1984, taille 54-57.
Fabrication HS de 1989, taille D.
Fabrication HS de 1989, taille D.
Fabrication HS de 1988, taille M.
Fabrication HS de 1988, taille M.

Le casque Wz 75 fut fabriqué en deux tailles, tout d'abord notées en taille métrique en début de production avec 54-57 pour un casque de petite taille et 58-60 pour un casque de grande taille. La taille du casque fut ensuite noté avec une lettre : M pour "MAŁY" signifiant "petit" et D pour "DUŻY" signifiant "grand". La taille est notée sur le tampon du fabricant apposé par un "stencil" passé à l'aérographe de couleur noire.
Ce marquage en plus d'accompagner la taille du casque, notifie les initiales du fabricant, ainsi que la date de fabrication.

La coiffe :

Vis de fixation.
Vis de fixation.
Joint d'étanchéité.
Joint d'étanchéité.
Disque en caoutchouc.
Disque en caoutchouc.
Amortisseur, face.
Amortisseur, face.
Amortisseur, revers.
Amortisseur, revers.

La coiffe est fixée au casque en un point central à l'aide d'une vis à tête fendue. Cette vis se loge dans l'orifice emboutie situé au somment du casque, dans lequel un joint en carton est posé afin d'assurer l'étanchéité. A noter que la vis, brute au montage, est peinte d'un petit coup de pinceau de la même couleur que le casque.
On fond de la coiffe est présente un disque en caoutchouc permettant à la coiffe maintenue sur son armature de ne pas pivoter.
La fixation est assurée par une large rondelle métallique noyée dans un amortisseur en forme de croix, fabriqué en mousse néoprène. Cet amortisseur est très semblable à celui présent dans les casques Mark II britannique de la seconde guerre mondiale.

Armature, avant.
Armature, avant.
Armature, coté.
Armature, coté.
Armature, arrière.
Armature, arrière.
D.
D.
M.
M.

La coiffe est maintenue à une armature métallique constituée de plusieurs bandes de métal, assemblées entre-elles par rivets éclatés. Le bandeau maintenant la coiffe est surmonté de deux bandes métalliques, posées en forme de croix, constituant ainsi un double arceaux, permettant de fixer la coiffe dans la coque à l'aide d'une vis (Cf. partie supérieure) : ce type de fixation, repris du casque Wz 67 est très comparable à la coiffe Mark II britannique, du casque du même nom.
Le cerclage de la coiffe est constitué de quatre bandes de métal, les deux à l'avant sont positionnées de manière horizontale, alors que celles situées à l'arrière sont positionnées de façon oblique pour la fixation de la nuquière de la coiffe.
Le cerclage est parcouru de plusieurs fentes pour le passage des lanières de toile maintenant la coiffe de cuir.
Comme le casque est fabriqué en deux tailles, l'armature l'est donc aussi : c'est pourquoi, en fonction de la taille de la coiffe, l'armature est marqué en fonction de la taille. La lettre M ou D est inscrite sur chaque partie de l'armature de façon géométrique à l'aide d'un emporte pièce.

A noter que deux petites pattes métalliques sont rivetées de part et d'autre de l'armature, sans doute dans le but de pouvoir bien centrer la coiffe lors de son montage dans le casque.

Coiffe, avant.
Coiffe, avant.
Coiffe, arrière.
Coiffe, arrière.
Boucle de réglage nuquière.
Boucle de réglage nuquière.
Elastique.
Elastique.

La coiffe est fabriquée en cuir à partir d'une bande de cuir se scindant en douze pattes très fines. L'extrémité de chacune de ces pattes est repliée sur elle-même, à l'aide d'un rivet mécanique chromé, pour le passage du lacet de réglage en profondeur de la coiffe.
Cet ensemble en cuir est cousu sur une bande de toile forte synthétique et ses deux extrémités se rejoignent à l'aide d'une petite bande élastique, permettant d'avoir des tailles de 54 à 57 centimètres pour un casque de taille M, et 58 à 60 pour un casque de taille D.
Douze petites pattes de cuir, allant deux par deux, sont réparties autour de la coiffe. Ces pattes sont destinées à être maintenues entre elles à l'aide d'un rivet mécanique pour servir de passant au cerclage de toile forte maintenu à l'armature.
Une nuquière est aussi cousue à le bande de toile de la coiffe de cuir. Cette nuquière est constituée de deux bandes de toile forte, au milieu desquelles est riveté un passant en cuir. Ces passants de cuir serviront à faire passer la lanière arrière de l'armature, au milieu de laquelle est maintenue une boucle de forme trapézoïdale à double fentes, maintenue au bout d'une pièce de cuir. Cette boucle servira à maintenir et à régler la tension de la nuquière cousue à la coiffe.
Enfin, la taille de la coiffe (M ou D) est estampée sur une ou plusieurs parties en cuir de la coiffe.

Taille.
Taille.
Coiffe.
Coiffe.

La jugulaire :

Jugulaire (pièce de stock).
Jugulaire (pièce de stock).
Passant de jugulaire.
Passant de jugulaire.
Boucle à ardillon de fixation.
Boucle à ardillon de fixation.
Jugulaire fixée.
Jugulaire fixée.
Passant de jugulaire.
Passant de jugulaire.
Boucle à ardillon de fixation.
Boucle à ardillon de fixation.
Jugulaire fixée.
Jugulaire fixée.

La jugulaire, fabriquée en cuir, est fixée à deux passants de jugulaire, constitués d'un anneau métallique de forme rectangulaire, dont la base est prise dans une patte repliée sur elle-même, jouant ainsi le rôle de charnière.
Cette patte est ensuite rivetée à la coque déjà peinte à l'aide d'un rivet mécanique, dont les deux têtes sont peintes à l'aide d'un coup de pinceau de la même couleur que le casque.
La jugulaire, d'une largeur de 2 centimètres, est constituée de deux parties, une longue de 40 centimètres, dont l'extrémité libre est taillée en pointe. Cette partie comprend 9 trous pour la fixation sur la boucle à ardillon, fixée par rivets sur la seconde bande de cuir mesurant 16 centimètres. Une patte de cuir est rivetée en même temps que la boucle afin de protéger la peau du soldat de la ferrure de la boucle. Deux boucles, constituées d'une fine bande de cuir rejointe par deux points de couture, sont présentes sur la partie courte de la jugulaire afin de maintenir l'excédent de jugulaire. Une de ces boucles est fixe sur la boucle, l'autre étant libre plus au dessus.
Enfin, la jugulaire est de couleur beige clair pour les casques de couleur verte, et noire pour les casques de couleur gris/bleu.

Le camouflage additionnel :

Filet vert, neuf de stock.
Filet vert, neuf de stock.
Filet gris/bleu, neuf de stock.
Filet gris/bleu, neuf de stock.
Filet vert sur modèle armée.
Filet vert sur modèle armée.
Filet gris/bleu sur modèle police.
Filet gris/bleu sur modèle police.
Filet facial déployé.
Filet facial déployé.
Lacet de fixation.
Lacet de fixation.
Boucle de fixation.
Boucle de fixation.
Crochet de maintien.
Crochet de maintien.
Crochet de sureté.
Crochet de sureté.

Les casques polonais, depuis le modèle Wz 67, sont toujours accompagnés dès leur sortie d'usine d'un filet, complété d'un filet facial, tout deux fabriqués en matière synthétique. Ces deux filets, roulés ensemble, sont noués au lacet de réglage en profondeur de la coiffe.
Ces filets existent en deux modèles, vert pour le compte de l'armée de terre, et gris/bleu pour le compte de l'armée de l'air, la marine, et les forces de l'ordre.
Le filet, couvrant le dôme du casque, est fabriqué à partir de mailles de 2 centimètres. Il se fixe au casque à l'aide d'un lacet parcourant tout son contour.
Le second filet, fixé au lacet de fixation du premier filet à l'aide de 8 boucles allongées fendues, est fabriqué à partir de mailles de 1 centimètre. Les deux extrémités basses du filet comportent un petit crochet permettant de le maintenir au "grand" filet après l'avoir roulé sur lui-même. Un crochet de sureté peut aussi être présent afin d'empêcher le filet de se dérouler.
A noter qu'il existe qu'une seule taille de filet quel que soit la taille du casque, un filet étant plus difficile à poser sur un casque de taille D qu'un casque de taille M.

Couvre-casque.
Couvre-casque.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Revers.
Revers.

Avec la création des uniformes arborant le schéma de camouflage "Pantera" au début des années 90, un couvre-casque fut alors créé pour les derniers casques métalliques en usage dans l'armée polonaise avant leur remplacement définitif par les casques en matière composite.
Fabriqué à partir de deux morceaux de toile camouflé (arborant des taches vert foncé, noire et rouge/marron sur fond gris/vert clair) cousues sur la longueur, la base de se couvre-casque est parcourue par un lacet permettant le maintien de celui-ci sur le casque par serrage.
Deux bandes de toile sont cousues de part et d'autre du couvre-casque afin de permettre l'ajout de camouflage supplémentaire.
Ce couvre-casque, apparu au début des années 90, fut très peu utilisé en raison de l'adoption simultanée des casques en kevlar au sein de l'armée polonaise.

Quelques exemples

Exemple 1. Exemple 1. Exemple 1.
Exemplaire de l'armée dans son papier de conditionnement de stock.

Exemple 2. Exemple 2. Exemple 2.
Exemplaire de la police - "Milicia Obywatelska" dans son papier de conditionnement de stock.

Exemple 3. Exemple 3. Exemple 3.
Exemplaire gris/bleu non attribué.

Exemple 4. Exemple 4. Exemple 4.
Wz 64/75 en fibre de verre de la police militaire ("Zandarmeria Wojskowa").

Exemple 4. Exemple 4. Exemple 4.
Wz 64/75 en fibre de verre de la police militaire avec aigle.