Retour à la rubrique Suède
Casque Modèle 26 type B

Fiche

Preview

Historique

Le casque modèle 26 Suédois est né d'une simplification du casque modèle 21 "high model", tout en gardant la forme initiale du casque standard de l'armée Suédoise. Cette simplification, mise en place par la société Eskilstuna, consista en une fabrication d'un nouveau casque dans un nouvel alliage, l'acier chromé-nickelé.
Ce nouveau modèle d'une forme plus ronde voit disparaître la crête de renfort du casque, ainsi que l'insigne frontal métallique représentant le royaume de Suède. La coiffe garde sa conception d'origine, mais n'est plus fixée sur un cerclage métallique. La jugulaire reste identique et se voit ajouter une bande de cuir coulissante jouant le rôle de mentonnière.
Ce casque que l'on qualifiera de modèle 26 type A (en raison de l'apparition d'une nouvelle version de ce modèle dans les années 60) sera utilisé jusqu'au début des années 40, où il fut remplacé par le modèle 37 au sein de l'armée.
Toutefois, le modèle 26 type A continua sa carrière au sein de la défense passive durant la seconde guerre mondiale, bien que le pays ne participât pas au conflit de part sa position neutre.
Après la seconde guerre mondiale, la Suède continua à utiliser le modèle 37 au sein de l'armée qui sera modernisé successivement en 1962 et en 1965, par un changement de coiffe et de jugulaire.
C'est à cette dernière date qu'il fut décidé de moderniser le casque modèle 26 pour le compte de la défense passive. De ce fait, on ne rencontre aucun casque modèle 26 type B possédant les deux décalcomanies représentant le royaume de Suède (blason bleu contenant trois couronnes jaunes), étant réservés aux casques destinés aux forces armées.
Le modèle 26 type B est donc modernisé par l'ajout d'une coiffe de type "Riddel", qualifié de coiffe numéro 3, fabriquée par la société allemande Schuberth-Werk et par le changement de jugulaire, ces deux éléments étant repris sur la troisième variante du casque modèle 37.
Ce casque étant utilisé par des organisations civiles, et n'ayant connu aucun conflit, aucune trace photographique de son port ne nous est parvenue jusqu'à présent. De plus, la plupart des exemplaires rencontrés sont, soit neuf, soit en condition de stock.
Beaucoup de casques furent créer pour le compte d'organisation de protection civile dans les pays scandinaves au lendemain de la seconde guerre mondiale dans un contexte géopolitique mondial très instable, durant la "guerre froide", préconisant le sacro-saint diction "mieux vaut prévenir que guérir".
Aussi, du fait que la coque n’ait connu aucun changement dans cette modification, il est probable que des exemplaires de casque modèle 26 type A ait été modifié en type B.

Casque modèle 26 type A.
Casque modèle 26 type A.

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.

La coque du casque modèle 26 type B est formée d'un seul bloc par emboutissage progressif d'une plaque d'acier chromé-nickelé, qui a la propriété d'être magnétique.
La coque est ensuite percée de six trous pour la fixation ultérieure des supports, en plastique vert kaki, de la coiffe, qui y sont rivetés.
La coque est ensuite peinte de couleur gris foncé satiné avant montage des supports de coiffe et ne possède pas de décalcomanie aux couleurs nationales puisqu'il s'agit d'un casque destiné à la défense passive.
Les passants de jugulaire sont rivetés en même temps que les supports de coiffe, des deux cotés du casque.
La taille de la coque peut être estampée ou non à l'intérieur de celle-ci.

Il est fort probable que des casques modèle 26 type A ait été reconditionnés pour le compte de la défense passive en type B, les trous de fixation de la coiffe du type A étant placés aux mêmes endroits.

La coiffe :

Support de coiffe avant.
Support de coiffe avant.
Support de coiffe latéral.
Support de coiffe latéral.
Encoche de fixation.
Encoche.
Coiffe, vue de dessus.
Coiffe, vue de dessus.
Coiffe, vue de coté.
Coiffe, vue de coté.
Coiffe, vue de dessous.
Coiffe, vue de dessous.
Marquage taille coque.
Marquage taille coque.

La coiffe, fabriquée par la société allemande Schuberth-Werk, est d'une conception proche de la suspension "Riddel" américaine. La suspension en toile de couleur vert foncé possède quatre "V" en toile, se rejoignant au centre avec un lacet.
Cette suspension est cousue sur le bandeau de sudation en cuir, qui est fixé à un cerclage métallique réglable (Cf instruction de réglage plus bas), à l'aide de onze attaches parisiennes. Une bande de mousse de couleur jaune est posée entre le cerclage et le bandeau de sudation afin d'améliorer le confort. Ce cerclage est réglable en quatre positions, à l'aide d'un ergot à une de ses extrémités se clipsant dans quatre trous. La fermeture étant assurée par un levier métallique, lui même maintenu en place avec une languette de cuir fixée par un bouton pression.
Cette coiffe est fixée sur un cerclage en plastique de couleur vert kaki à l'aide de cinq pattes, d'environ 7 centimètres, fabriquées dans la même matière.
Cet ensemble est ensuite fixé au fond de la coque en se clipsant aux quatre pattes réparties sur les trois supports rivetées au fond du casque, permettant ainsi de caler la coiffe au fond de la bombe du casque. Ce cerclage en plastique possède ses parois inclinées de façon à mieux épouser le fond du casque.

Système de réglage.
Système de réglage.
Marquage taille coiffe.
Marquage taille coiffe.

La taille de l'ensemble coiffe/support est estampée sur le cerclage en plastique, cette taille correspond à la circonférence du casque.
La taille de la coiffe, à proprement parler, est inscrite à l'encre noire sur le bandeau de sudation. Ce marquage indique les quatre tailles pouvant être réglées :
    - Taille du casque : 66, taille de coiffe possible : 50 - 54.
    - Taille du casque : 69, taille de coiffe possible : 54 - 58.
    - Taille du casque : 72, taille de coiffe possible : 58 - 62.

La jugulaire :

Passant de jugulaire.
Passant de jugulaire.
Jugulaire.
Jugulaire.
Jugulaire fixée.
Jugulaire fixée.

La jugulaire est fabriquée en toile forte en coton de couleur verte, d'une longueur de 34 centimètres pour la partie longue et 8 centimètres pour la partie courte, le tout pour une largeur de 2 centimètres. Son système de fermeture est copié sur le casque Ouest-Allemand Modell M1A1, qui consiste en deux triangles clipsables sur un ergot de forme circulaire.
Le triangle de fermeture du bas est fendu à en son sommet principal afin d'obtenir une fermeture moins ferme, l'autre triangle n'est pas fendu pour obtenir l'effet contraire.
A noter que pour celui-ci, la couture située juste en bas n'est pas fermée en son sommet afin de coincer ce triangle en cas de non utilisation.
La jugulaire est fixée aux deux clips de jugulaires, rivetés en même temps que les deux supports de coiffe latéraux, à l'aide de ses deux anneaux de forme rectangulaire cousus à ses extrémités.

Manuel d'instruction

Manuel page 1 et 2.
Manuel page 3 et 4.

Le casque modèle 26 type B est destiné à la défense passive, il est livré avec une petite notice de deux pages, éditée par ce même organisme, expliquant le réglage de la coiffe en profondeur et en circonférence (Cf traduction approximative ci-dessous).

Défense passive.
  (Numéro de matricule 0158)

Manuel
pour
ajuster le casque
avec coiffe n°3

La coiffe peut être adaptée à votre taille en ajustant le serre tête, d'une circonférence plus ou moins grande.

Réglage de la coiffe

(les chiffres entre parenthèses renvoient au croquis)

Ajustement de la profondeur du casque

L’ajustement de la profondeur du casque sur la tête se fait en lâchant ou serrant le cordon, qui tient la suspension en toile.

Il faut faire attention A ce que les bandes de toile ne soit pas trop serrées.
                                      A ce que le nœud soit fait de façon à ce qu’il ne glisse pas, comme celui du dessous (nœud plat).