Retour à la rubrique Suède
Casque Modèle 37

Fiche

Preview

Historique

Avec la monté du national-socialisme en Allemagne, et la dégradation des relations économiques avec celle-ci, la Suède abandonna peu à peu son attitude pacifiste et isolationniste, avec la réintégration de son armée, comme ce fut le cas à l'époque en Allemagne.
C'est dans ces conditions que le gouvernement suédois vota en 1936 l'approbation de nouvelles ressources pour la défense, notamment une modernisation de l'équipement de l'armée.
L'armée, équipé du casque modèle 26 depuis 1926, avec le retrait progressif des casques modèles 21 (toute variante confondue), n'était pas satisfaite de son principal casque en usage. Ainsi, l'état-major ordonna de nouvelles recherches, et comme précédemment, la Suède effectua une étude comparative avec les nouveaux casques mis au point par les armées étrangères, afin de rester à la pointe en matière d'équipement de protection. Cette étude démontra que le casque modèle 26 n'était pas aussi performant que certains casques apparus à l'époque.
Ainsi l'aciérie Eskilstuna, en collaboration avec l'entreprise Sandvikens Jernverns, fut chargée de créer un nouveau casque plus performant. Pour cela, la société Eskilstuna fit preuve de simplicité, sans faire compliqué, en simplifiant encore plus le modèle 26.
Ce nouveau casque, adopté comme modèle 37 en 1937, fut fabriqué de manière simpliste, par suppression de la bordure du modèle 26, donnant une bombe arrondie à son sommet aux bords très droits. Moins enveloppant que le modèle 26, et pour un poids presque identique, ce nouveau casque fut fabriqué à partir d'une plaque de l'excellent alliage d'acier chromé-nickelé plus épaisse que celle utilisé dans la fabrication du casque modèle 26 et donc plus résistante.
Ce nouveau casque conserva la coiffe et la jugulaire, jugées satisfaisantes, du casque modèle 26 et fut toutefois fabriqué dans une taille supplémentaire pour plus de commodité.
Avec la guerre qui fit rage en Finlande contre l'armée rouge à partir de novembre 1939, la Suède envoya un corps expéditionnaire de 8700 volontaires, ainsi qu'une aide en matériel et donc une certaine quantité du nouveau casque modèle 37 qui fut utilisé par les Finlandais combattant les russes.
En raison de la guerre qui fit rage en Europe à partir de 1939, et la nécessité de l'armée suédoise d'équiper son armée mobilisée en raison des tensions qui règne en Europe et ce malgré la neutralité de la Suède, la fabrication du casque modèle 37 ne put se faire de façon appropriée en raison des difficultés d'approvisionnement en matière première : les pays importateurs étant en guerre.
Dans ce cadre difficile, le remplacement du casque modèle 26 fut progressif, et une certaine quantité de casques modèle 21 (toute variante confondue) reprit du service dans l'armée afin de combler les besoins.
A partir de 1942, un insigne fut apposé sur les casques de l'armée suédoise par décalcomanie ("Nationalitetsbeteckning m/42 för hjälm"), les casques de la défense passive ("Cilvilförsvaret") en étant dépourvus.
Le casque modèle 37 sera utilisé jusque dans les années 80, et sera modernisé à deux reprises dans les années 60 et 70.

Casque modèle 26 type A.
Casque modèle 26 type A.
Casque modèle 37. Casque modèle 37.

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Marquage taille.
Marquage taille.
Marquage taille.
Marquage taille.
Insigne de l'armée.
Insigne de l'armée.

La coque du casque modèle 37 fut fabriquée en quatre tailles par emboutissage progressif d'une feuille d'acier spécial. De forme arrondie, la base de ce casque est presque parfaitement ronde. Sa bordure est franche et est légèrement évasé vers l'extérieure.
Le casque est ensuite percé pour la fixation des éléments internes (coiffe et jugulaire) et le nombre de trous pratiqués dépend de la taille du casque :
    - Casque de taille 66, 69, 72 : 6 trous, 2 pour chaque patte de coiffe, les passants de jugulaire étant posé en même temps que les pattes de coiffe latérales.
    - Casque de taille 75 : 8 trous, 2 pour chaque patte de coiffe, les pattes de coiffe latérales étant positionnées trop en avant du casque, 2 trous supplémentaires sont faits de part et d'autre du casque pour la fixation des passants de jugulaire sur la ligne transversale du casque.
Le casque est ensuite peint de couleur gris/vert mat avant la pose des autres éléments du casque.
A partir de 1940, un nouvel insigne fit son apparition pour le compte de l'armée. Constitué d'un blason de couleur bleu, contenant trois couronnes de couleur jaune, cet insigne sera d'abord apposé par peinture de manière très propre et très détaillée durant la période 1940-41, avant l'adoption officielle d'un décalcomanie pour l'armée ("Nationalitetsbeteckning m/42 för hjälm"), introduit en 1942 et qui fut pour la première fois appliqué en octobre de cette même année.
Enfin, la taille de la coque est estampée sur le coté interne de la visière arrière du casque.

La coiffe :

Coiffe.
Coiffe.
Patte de coiffe.
Patte de coiffe.
Dos patte de coiffe.
Dos patte de coiffe.
Fixation.
Fixation.
Couture compartiment du rembourrage.
Couture compartiment du rembourrage.
Coté ouvert pour le rembourrage.
Coté ouvert pour le rembourrage.
Rembourrage en crin de cheval.
Rembourrage en crin de cheval.
Marquage taille.
Marquage taille.

La coiffe du modèle 37 est strictement identique à celle de son prédécesseur le casque modèle 26 type A. Constituée de trois pattes de cuir, la base de chacune d'elle se scindant en deux parties terminées d'un trou pour le passage du lacet de réglage en profondeur.
Le dos de chaque patte comporte un sachet de toile cousue, possédant un rabat non cousu sur un des cotés permettant le rembourrage de ce compartiment avec du crin de cheval. L'insertion du rabat dans le compartiment permettant ainsi le maintien du crin de cheval dans le sachet de toile, formant ainsi un boudin parcourant la largeur de chaque patte de coiffe.
Chacune de ces pattes est ensuite maintenue avec un petit rivet fendu à une bande métallique aux bords repliés et aux extrémités arrondies afin d'éviter l'usure prématurée du cuir par friction avec ce support métallique.
Ces trois pattes, avec leur support métallique, sont ensuite fixées à l'intérieur de la coque à l'aide de deux rivets fendus chacune.
Enfin la taille peut être estampée sur une des pattes de coiffe, correspondant à la taille de la coque.

La jugulaire :

Passant casque taille 66, 69 et 72.
Passant casque taille 66, 69 et 72.
Passant, taille 75.
Passant, taille 75.
Boucle à ardillon de fixation.
Boucle à ardillon de fixation.
Jugulaire fixée.
Jugulaire fixée.
Mentonnière - face.
Mentonnière - face.
Mentonnière - revers.
Mentonnière - revers.
Casque muni de sa mentonnière.
Casque muni de sa mentonnière.

La jugulaire est fixée à la coque à deux passants de jugulaire, constitués d'une boucle de forme rectangulaire dont la base est prise sur une patte métallique repliée sur elle-même. Cette patte, jouant le rôle de charnière, comporte un trou, lui permettant au passant de jugulaire d'être fixé à l'aide d'un rivet fendu. La fixation s'effectue avec le même rivet latéral utilisé pour la fixation des pattes avant de la coiffe pour les casques de taille 66, 69 et 72. Pour les casques de taille 75, ces pattes étant situées trop à l'avant, les passants sont maintenus sur la ligne transversale du casque aux deux trous supplémentaires pratiqués à cet effet.
La jugulaire fabriquée en deux parties, composée de deux bandes de cuir d'une largeur de 1,5 centimètres. La partie la plus courte d'une longueur d'environ 12 centimètres, possède la boucle à ardillon permettant la fixation, cette boucle est de forme rectangulaire à double passant, dont les coins sont arrondies. Le dos de la boucle comporte une pièce de cuir de forme trapézoïdale, et ne comporte plus d'anneau de cuir pour maintenir l'excédent de jugulaire, la boucle étant désormais à double passant. L'ensemble étant fixé avec deux rivets mécaniques.
L'autre partie de la jugulaire d'une longueur d'environ 32 centimètres, possède 9 trous permettant autant de possibilités de position de fixation.
Ces deux parties de la jugulaire sont maintenues avec deux rivets, en se repliant sur elles-mêmes, aux deux passants de jugulaire.
A noter que ce type de jugulaire, avec ses passants, est celui que l'on rencontre déjà sur les casque modèle 21 "high" et modèle 26 type A.
Aussi, la jugulaire peut être complétée d'une mentonnière en cuir, fabriquée à partir d'une simple pièce de cuir dont la longueur est incisée en forme de "|------|" afin d'être glissé sur la partie longue de la jugulaire. D'une fabrication et d'un maintien très sommaire, on constate malheureusement très souvent son absence.

Quelques exemples

Exemple 1. Exemple 1.
Casque modèle 37 avec insignes peints (avant l'adoption des décalcomanies, durant la période 1940-41).

Exemple 2. Exemple 2. Exemple 2. Exemple 2.
Casque de la police militaire, en provenance de l'école de l'armée de l'air F 5, de l'aérodrome de Ljungbyhed.