Retour à la rubrique Tchécoslovaquie
Casque Vz 32

Fiche

Preview

Historique

Casque Vz 20. Casque Vz 20. Casque Vz 20.
Utilisation de casque Vz 20 au sein de l'armée tchèque, fabriqué à partir de "stahlhelm" 16 allemands.

Au cours de la première guerre mondiale, les Tchèques furent partagés entre rejoindre l'axe austro-hongrois et assurer leur liberté du joug de l'empire d'Autriche-Hongrie.
Dans ce contexte géopolitique très compliqué, des troupes tchèques combattirent auprès des forces de l'axe, coiffées de casques autrichiens, hongrois et même allemands ; alors que d'autres troupes combattirent auprès des alliés, coiffées du casque Adrian modèle 15 français, orné d'un attribut spécialement créé, rassemblant les emblèmes des quatre nations dont sont originaires les volontaires du corps tchèques.
Après l'armistice de 1918, lorsque les diverses troupes rentrèrent au pays, celles-ci furent équipées de manière très disparate et suite au traité de Versailles, les troupes tchécoslovaques durent défendre leur pays nouvellement créé de la Pologne et de la Hongrie pour une question d'appartenance de territoire.
Une fois le calme revenu en 1920, l'intendance de l'armée tchèque put enfin équipé correctement l'armée, notamment en reconditionnant un grand nombre de casques modèle 16 allemands, par un changement de coiffe et de jugulaire, une remise en couleur de teinte beige, mais aussi par l'adjonction pour un grand nombre d'entre eux d'un cimier à la française.
Ce casque désigné comme Vz 20, en raison de son année d'adoption, sera conservé au sein de l'artillerie jusqu'en 1938 en dépit de l'adoption d'un modèle général plus moderne.
Le casque Adrian modèle 15 sera conservé tel que, symbolisant la victoire.
Par la suite, plusieurs modèles furent créés, mais restèrent au stade de projet et ne furent jamais fabriqués à grande échelle, notamment les casques Vz 25, inspiré du casque Vz 20, et Vz 28 dont la ligne sera reprise sur le casque Vz 30, dont la fabrication sera uniquement réservé à l'exportation, principalement pour le compte de l'Espagne durant la guerre civile.
Suite à la création de ces différents modèles, il manquait toujours un modèle général destiné à l'armée, c'est seulement en 1932 qu'un projet définitif fut enfin réalisé.
Officiellement adopté en 1934, ce casque de forme semi sphérique, au rivetage très apparent et une simplification du casque Vz 30, mais la fabrication ne commença que plus tard en raison de la crise économique qui touche la Tchécoslovaquie.
La fabrication à grande échelle ne commença qu'en 1936, et la production s'accéléra encore plus dans les trois usines durant les années 1937 et 1938, le pays étant hanté par le spectre de la guerre.
Le casque Vz 32 restera le symbole de l'armée tchèque en dépit de l'invasion allemande sans combat du 15 mars 1939, rayant le pays de la carte.

Casque Vz 30.
Casque Vz 30.
Casque Vz 32. Casque Vz 32. Casque Vz 32.

Après l'invasion allemande, un grand nombre de casques furent réquisitionnés pour divers usages, notamment pour le compte de la "Luftschutz" allemande, le protectorat de Bohème-Moravie et pour les volontaires slovaques alliés de l'Allemagne.
Le casque Vz 32 sera présent sur le front de l'Est sur la tête des volontaires slovaques combattant aux cotés des Allemands dès le lancement de l'opération Barbarossa. Ces casques sont ornés d'une bande bleue à la base du casque, d'environ 3 centimètres de large, surmontés d'une croix patriarcale blanche des deux cotés du casque. Ceci afin de discerner les troupes tchèques des troupes soviétiques dont la forme et la couleur des casques Ssh 39 et 40 sont très proches du casque Vz 32.
On retrouve aussi des casques Vz 32 sur le front italien dès mai 1944, sur la tête des volontaires du protectorat de Bohème-Moravie, alliés de l'Allemagne et de l'Italie.
Ces casques présentèrent du coté gauche un écu rouge, frappé du lion de Bohème de couleur argent.

Casque Vz 32. Casque Vz 32. Casque Vz 32. Casque Vz 32. Casque Vz 32.

Le casque Vz 32 sera très peu utilisé après la seconde guerre mondiale au sein de l'armée tchèque reconstitué, et sera très vite remplacé par un casque dont la forme sera adopté par un grand nombre de pays membre du pacte de Varsovie.

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Scholtz Matejovce 1935
Scholtz Matejovce 1935.

La coque du casque tchèque Vz 32 est formée d'un seul tenant, par emboutissage d'une feuille d'acier. La base du casque est parfaitement plate, sa bordure étant laissée nette, sans apport d'un jonc pour l'adoucir, le casque Vz 32 a un profil ovale vu de dessus.
La coque est ensuite percée de sept trous, cinq trous destinés à la fixation des cinq pattes de coiffe, chacune maintenue par un rivet fendu, à tête demie sphérique. Les deux derniers trous servant à la fixation de la jugulaire par deux rivets mécaniques, à tête demie sphérique, légèrement plus petite que ceux maintenant les éléments de la coiffe.
La coque est ensuite peinte de couleur marron clair, de manière satinée.
A noter que la coque présente différents tampons apposés à l'encre noire spécifiant l'année complète et son lieu de fabrication pour l'un, puis le sigle du fabricant et les deux derniers chiffres de l'année de fabrication pour l'autre (Cf partie "Les marquages").

Aussi, le casque Vz 32 peut posséder différents marquages en surface en relation avec son affectation (Volontaires slovènes, protectorat de Bohème-Moravie, "Luftschutz" pour l'Allemagne... etc).

La coiffe :

Coiffe.
Coiffe.
Patte de coiffe.
Patte de coiffe.
Fixation.
Fixation.
Rembourrage.
Rembourrage.

La coiffe est composée de cinq pattes en cuir fin, de couleur très claire, dont la base est scindée en deux parties, chacune comportant un trou renforcé d'un œillet métallique pour le passage du lacet en cuir joignant les pattes entre elles.
Une bande de toile fine est cousue au dos de chacune de ces pattes, constituant ainsi un compartiment pour le rembourrage de la coiffe, effectué avec du crin de cheval.
Chacun de ces sachets de toile est fermé par un rabat, un lacet en toile traversant le cuir de chaque patte consolidant la fermeture.
Enfin chaque patte est maintenue à la coque à l'aide d'un rivet fendu inséré dans une rondelle, jouant le rôle de contre rivet. Le haut de chaque patte enveloppe une plaque métallique, servant à mieux plaquer l'élément de coiffe contre la paroi de la coque, le tout étant maintenu par le rivet fendu à tête demie sphérique.

Compartiment contenant le rembourrage.
Compartiment contenant le rembourrage.
Base de la patte de coiffe.
Base de la patte de coiffe.

La jugulaire :

Passant de jugulaire.
Passant de jugulaire.
Passant de jugulaire.
Passant de jugulaire.
Rivets à double têtes de fixation.
Rivets à double têtes de fixation.

La jugulaire est fixée à deux passants de jugulaire, constitués d'une boucle rectangulaire, dont la base est enveloppée dans une patte métallique faisant office de charnière. Cette patte est ensuite fixée à la coque grâce à un rivet mécanique à tête demie sphérique (légèrement plus petite que celle des rivets de coiffe), le maintien étant renforcé par une petite rondelle.
Les deux parties en cuir de la jugulaire sont fixées à leur passant respectif à l'aide d'un rivet à double tête (l'une étant plus plane que l'autre) peint en noir.

Jugulaire avec partie fendue, jouant le rôle de mentonnière.
Jugulaire avec partie fendue, jouant le rôle de mentonnière. Détails de la jugulaire, partie à trous.
Détails de la jugulaire, partie à trous.

La première partie de la jugulaire est composée d'une bande de cuir d'une longueur de 45 centimètres pour 2 de large, dont la partie centrale plus large (3 cm) est évidée au centre afin de constituer une mentonnière.
Un coté de cette partie possède sept trous permettant la fixation à l'aide de la boucle à ardillon présente sur la seconde partie de la jugulaire.
L'autre coté comporte douze trous, rejoints deux à deux par une fente, donnant ainsi 6 positions possibles de fixation au casque à l'aide du rivet à double tête, afin de toujours garder la mentonnière en position centrale.

Partie avec boucle à ardillon de fermeture.
Partie avec boucle à ardillon de fermeture.

La seconde partie de la jugulaire comporte la boucle à ardillon, permettant la fermeture, fixée à une bande de cuir longue de 8 centimètres. Cette partie comporte une boucle en cuir, afin de maintenir l'excédent de jugulaire une fois fermée. Un trapèze en cuir est cousu au dos de la boucle afin de protéger la peau du soldat du frottement de la boucle.

Les marquages, fabricants et affectations :

Sch-M.
Sch-M.
Sch-M - financni stráz.
Sch-M - financni stráz.
S-D-H.
S-D-H.
S-D-H - cetnictvo.
S-D-H - cetnictvo.
Brno.
Brno.
SANDRIK.
SANDRIK.

Les fabricants du casque Tchéque Vz 32 sont :
    - Sch-M : Matejovce (Slovaquie) C. A. Scholtz.
    - Dolné Hámre (Slovaquie) Sandrik : S-D-H.
    - Brno. Bruders und de Gottlieb Brauchbar - BGB.

Les casques marqués du sigle CET pour "cetnictvo" sont des casques attribués à la gendarmerie.
Les casques marqués du sigle FS pour "financni stráz" sont des casques attribués à la défense passive.

A noter que ces tampons sont souvent accompagnés d'un tampon plus petit reprenant la date de fabrication, suivi de la localité de l'usine.

Quelques exemples

Luftschutz. Luftschutz. Luftschutz. Luftschutz.
Exemplaires réutilisés en Allemagne pour la "Luftschutz".

Beaucoup de casques Vz 32 furent saisis par l'Allemagne lors de l'annexion des Sudètes à partir de 1938. Ces casques furent attribués en grand nombre au sein de la "Luftschutz", où ils furent, la majorité du temps, repeints en noir avant de recevoir la décalcomanie de la "Luftschutz".

Volontaire Slovaque. Volontaire Slovaque.
Exemplaire utilisé par les volontaires slovaques.

Volontaire Slovaque. Volontaire Slovaque. Volontaire Slovaque.
Autre exemplaire nominatif.

Casque Vz 32 de volontaire slovaque arborant la croix patriarcale, peinte en blanc, surmontant une bande bleue.
Cette peinture avait pour but de ne pas confondre les troupes Slovaques avec les troupes russes, car le casque Vz 32 était très semblable aux casques Russes Mle 39 et 40, tant au niveau forme que couleur.

Armée chilienne. Armée chilienne. Armée chilienne.
Exemplaire utilisé par l'armée chilienne jusque dans les années 70.