Retour à la rubrique Etats-Unis
Casque US Model 1917

Fiche

Preview

Historique

Fabricaion du casque US model 1917. Fabricaion du casque US model 1917. Fabricaion du casque US model 1917. Fabricaion du casque US model 1917.

A la suite du torpillage du "Lusitania" par les Allemands, faisant 1 400 victimes, les Etats-Unis décidèrent de rentrer en guerre aux cotés des alliés, le 2 avril 1917.
L'adoption d'un casque moderne par les principaux belligérants en raison de la violence des combats dans les tranchées, poussèrent les Etats-Unis à l'adoption d'un casque pour le corps expéditionnaire américain envoyé en Europe au cœur du conflit qui faisait rage depuis bientôt trois ans.
Devant l'urgence qu'avait l'armée américaine à concevoir et fabriquer un casque en quelques mois, les Etats-Unis décidèrent d'adopter le casque Mark I britannique en raison de sa conception adaptée au combat dans les tranchées, et aussi en raison de la simplicité de fabrication et de la disponibilité immédiate de 400 000 unités pour les premières troupes US arrivées en Europe en 1917. A noter que quelques troupes américaines furent équipées de casques français modèle 15 (pour les troupes noires des 92ème et 93ème division US).
Jugeant le casque "Brodie" Mark I britannique satisfaisant, les Etats-Unis décidèrent de fabriquer leur propre modèle, apportant dans la foulée des modifications mineures, normalisant ce nouveau casque comme casque modèle 1917 (Model 1917).
La production de ce nouveau casque pour l'armée américaine commença à l'automne 1917, et en novembre de cette même année, de grandes quantités de casque M1917 étaient déjà disponibles pour l'armée américaine servant en Europe (cette livraison ne devant s'effectuer qu'au début de l'année 1918 en raison des délais d'acheminement).
Le casque M1917 est très similaire au casque Mark I britannique sur lequel il est calqué. Cependant, les Etats-Unis décidèrent de le fabriquer à partir d'une feuille d'acier contenant 13% de manganèse (contre 12% pour le casque Mark I), le rendant ainsi plus efficace, pouvant résister à une balle de calibre .45 tiré à une vitesse de 180 m/s à une distance de 3 mètres.
De plus, les boucles de guidage de la jugulaire seront désormais maintenues à la coque à l'aide de rivet mécanique rendant ainsi l'ensemble plus solide contrairement au casque anglais, où ses boucles sont maintenues à l'aide de rivets fendus.
Hormis ces principales différences, le casque M1917 fut fabriqué sur le même modèle que le casque Mark I, reprenant aussi le même modèle de coiffe, seules les matériaux de fabrication changeant.
La fabrication des coiffes des casques M1917 fut attribuée à 10 fabricants de chaussures, l'acier utilisé dans la fabrication des coques fut laminé par la société "American Sheet and Tin Plate Company", les plaques d'acier étant formées puis gravées dans les 7 sociétés suivantes :
    - "Edward G. Budd Manufacturing Company" à Philadelphie en Pennsylvanie : 1 150 775 unités.
    - "Sparks, Withington Company" à Jackson dans le Michigan : 473 469 unités.
    - "Crosby Company" à Buffalo dans l'état de New York : 469 968 unités.
    - "Bossett Corporation" à Utica dans l'état de New York : 116 735 unités.
    - "Columbian Enameling & Stamping Company" à Terre Haute dans l'Indiana : 268 850 unités.
    - "Worchester Pressed Steel Company" à Worchester dans le Massachusetts : 193 840 unités.
    - "Benjamin Electric Company" à Des Plaines dans l'Illinois : 33 600 unités.
Lors de la formation des coques, l'acier était estampé à froid afin d'y inscrire un numéro de lot d'acier et d'expédition destiné à identifier la qualité de l'acier et l'expédition des lots.
Les premières livraisons de casques M1917 furent effectuées en novembre 1917, en février 1918 700 000 unités furent approximativement produites. La participation des Etats-Unis dans la guerre devenant de plus en plus croissante, pour une armée forte de 1 255 000 hommes en juin 1917 qui passera à 3 millions en janvier 1919, l'armée américaine augmenta donc en conséquence ses commandes, pour passer de 3 000 000 en juillet 1918, puis 6 000 000 en août et 7 000 000 en septembre. En novembre 1918, à la fin des hostilités, la production cessa et on estime à environ 2 707 237 casques M1917 produits.
Le casque M1917 restera en dotation au sein de l'armée américaine jusque dans les années 30, période durant laquelle il fut remanié pour donner naissance au modèle US 17 – A1, impliquant le reconditionnement d'un grand nombre de casque M1917 en modification A1. Ce dernier modèle de la famille des plats à barbe sera utilisé jusqu'en 1941 et durant la seconde guerre mondiale dans le cadre de l'aide américaine aux alliées.

Casque britannique Mark I.
Casque britannique Mark I.
Casque US model 1917. Casque US model 1917. Casque US model 1917.
Casque US model 1917. Casque US model 1917. Casque US model 1917.

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Jonc et peinture texturée.
Jonc et peinture texturée.
Marquage lot acier.
Marquage lot acier.

La coque est fabriquée par emboutissage d'une feuille d'acier au manganèse à hauteur de 13% d'une épaisseur de 0,91 millimètres. Après mise en forme de cette plaque, l'excédent est retiré afin de donner la forme ovale du casque. A noter que la fabrication américaine était plus au point que celle du casque Mark I anglais, étant donné que le dôme du casque M1917 est toujours ou presque parfaitement centré par rapport à la bordure du casque).
La bordure tranchante du casque est adoucie par la mise en place d'un jonc se refermant par jointure superposée ou non à l'arrière du casque (ou à l'avant en fonction du sens dans lequel est pris le casque).

La coque est ensuite percée de 3 pour la fixation des boucles de guidage de la jugulaire par rivets mécaniques de chaque coté du casque, et enfin au somment pour la fixation ultérieure de la coiffe à l'aide d'un clou/rivet.
Le casque est ensuite peint uniformément de couleur vert/brun à l'intérieur comme à l'extérieur, une couche de poudre de liège ("cork") est ensuite pulvérisée sur l'extérieur fraichement peint. Cette couche de liège permettant d'obtenir une peinture texturée afin de réduire les reflets, est fixée par une seconde couche de peinture. A noter que la pulvérisation de cette poudre de liège n'était pas parfaitement uniforme, donnant ainsi des amas de poudre, particulièrement sur les exemplaires neufs de stock que l'on peut encore trouvé de nos jours.
A noter que durant la mise en forme de la coque, un numéro de lot d'acier et d'expédition, destiné à identifier la qualité de l'acier et l'expédition des lots, est estampé à froid au niveau de la jointure du jonc bordant le casque.
Ce marquage peut prendre la nomenclature suivante : Z[A-Z]xx ou XH[A-Z] ou encore Y[A-Z]xx où xx correspond au numéro.

NHX.
NHX.
ZC44.
ZC44.
ZC74.
ZC74.
ZD215.
ZD215.
ZJ249.
ZJ249.

La coiffe :

Vue intérieure avant.
Vue intérieure avant.
Vue intérieure arrière.
Vue intérieure arrière.
Fond de coiffe.
Fond de coiffe.
Jointure toile cirée.
Jointure toile cirée.
Bandeau en basane avec amortisseur.
Bandeau en basane avec amortisseur.
Fond de coiffe en feutre.
Fond de coiffe en feutre.
Détails fond de coiffe.
Détails fond de coiffe.
Fixation de la coiffe.
Fixation de la coiffe.

La coiffe est constituée d'une bande de toile cirée noire jointive à l'arrière par une simple ligne de couture verticale. Cette bande de toile cirée est maintenue à une bande de basane sectionnée à intervalle régulier pour la mise en place de 12 petits tubes en caoutchouc placés toute les deux fentes, et maintenus entre la bande de basane et l'intérieure de la coiffe constituée d'un rembourrage circulaire confectionné en toile doublée d'ouate. Sur ce rembourrage est cousu sur la partie intérieure un filet de couleur blanche, dont la base est parcourue par un lacet de serrage permettant d'adapter la coiffe à la tête du soldat.
Ce mode de réglage permet de répartir uniformément le poids du casque et les chocs sur la tête du soldat.

 

Marquage taille.
Marquage taille.
Instruction de réglage.
Instruction de réglage.
Coiffe.
Coiffe.

L'extérieur de la coiffe est doublé d'une bande de feutre dans les tons gris/bleu sous le bandeau de basane, une bande de cette même matière double aussi la moitié avant de la coiffe entre le rembourrage de toile et la bande de toile cirée.
La coiffe est maintenue à la coque à l'aide d'une bande de cuir possédant à chacune de ses extrémités une boucle en laiton rectangulaire pour la fixation de la jugulaire. Cette bande de cuir est rivetée à l'aide d'un rivet fendu de part et d'autre de la coiffe, sous le bandeau de basane au niveau du rembourrage de toile et de feutre.
Un disque de feutre gris/bleu doublé de toile est placé au fond de la coque et sera maintenu en son centre par le point de fixation centrale de la coiffe.
Le centre de cette bande de cuir est ensuite riveté au fond de la coque à l'aide d'un rivet/clou, dont la tête est écrasée au sommet du casque. La fixation est par ailleurs renforcée grâce à une large rondelle, maintenant par la même occasion l'étiquette où est inscrit le manuel sommaire de réglage de la coiffe, sur lequel est inscrit "TIGHTEN CORD AND ADJUST NET TO FIT THE HEAD" (Tirer la corde et ajuster le filet pour adapter la tête).
A noter que la taille de la coiffe est estampée sur le cuir au niveau du rivet central de fixation et le marquage fabricant ainsi que l'année de production peut être noté à l'aide d'un tampon à l'encre noire ou bleue foncée sous la bande de toile cirée accompagné d'un tampon d'inspection.

Enfin, il est important de préciser que cette coiffe trop complexe et difficile à sécher, ne favorisait pas l'hygiène au sein des tranchées très humide en automne et en hiver.

Tampon d'inspection.
Tampon d'inspection.
R.M.H.S Co. JAN. 1918
R.M.H.S Co. JAN. 1918
R. H. 1917.
R. H. 1917.
LONG 1917.
LONG 1917.

La jugulaire :

Passant de jugulaire et partie libre.
Passant de jugulaire et partie libre.
Passant de jugulaire et partie fixe.
Passant de jugulaire et partie fixe.
Boucle de réglage.
Boucle de réglage.

La jugulaire est constituée d'une bande de cuir large de 1,8 centimètres pour environ 50 cm de longueur. Cette bande de cuir comporte à une de ses extrémités une boucle coulissante à double passant permettant de régler la longueur souhaitée.
La jugulaire est ensuite maintenue aux deux boucles rectangulaires en laiton présentent à chaque extrémité de la bande de cuir maintenant la coiffe au fond du casque. L'extrémité libre de la jugulaire va se loger dans une des boucles de guidage maintenu à la coque, pour ensuite passer dans la boucle attenante à la coiffe. Cette même extrémité va ensuite passer dans la boucle de réglage pour enfin être maintenue à l'autre boucle attenante à la coiffe, ayant au préalable été passé dans la seconde boucle de guidage.
Les boucles de guidage sont constituées d'une tige métallique plié en forme de rectangle large, dont la base est passée dans une patte pliée en deux, et rivetée à la coque à l'aide d'un rivet mécanique à tête hémisphérique. A noter que les angles extérieurs de la patte de maintien des boucles de guidage sont coupés.
Enfin, les deux bandes de cuir constituant la jugulaire et l'arceau de maintien de la coiffe sont maintenus ensemble à l'aide de rivets fendus à tête plate.

Comparatif entre le casque britannique Mark I et le casque US model 1917 :

Casque britannique Mark I.
Casque britannique Mark I.
Casque US model 1917.
Casque US model 1917.

Le casque US model 1917 étant calqué sur le casque anglais Mark I, seul quelques petites différences permettent de distinguer les deux modèles. Les caractéristiques des deux modèles sont :

    1. Les passants de jugulaire sont fixés par des rivets fendus sur le modèle britannique, et par un rivet mécanique pour le modèle US. La tête de rivet du modèle anglais est par ailleurs plus plate et plus large que le modèle américain.

    2. Bien que les deux casques soient bordés d'un jonc (à partir de mars 1916 pour le Mark I anglais), la jointure du jonc de ces deux casques se chevauche, mais elle est renforcée d'un point de soudure pour le modèle britannique (par ailleurs, la jointure du jonc du casque Mark I est très longue contrairement au casque M1917).

    3. Les casques US sont marqués d'un numéro de lot d'acier ayant la nomenclature suivante : Z[A-Z]xx ou XH[A-Z] ou encore Y[A-Z]xx où xx correspond au numéro. Ce marquage est estampé à froid à proximité de la jointure du jonc.
Le marquage du casque anglais Mark I correspond au fabricant du casque et/ou du fournisseur des plaques d'acier. Voici la liste exhaustive de ces marquages :
    - D : James Dixon & Sons.
    - H : W Hutton & Sons.
    - HH : Harrison Bros. & Howson Ltd.
    - M : J&J Maxfield & sons.
    - R : John Round & Sons.
    - V : W&E Viener.

L'acier fut fourni par les entreprises suivantes :
    - FS : Thomas Firth and Sons.
    - HS : Hadfields Ltd.
    - BS : W Beardmore & Co. Ltd.
    - MS : Miris Steel Co. Ltd.
    - A : Edgar Allen and Co. Ltd.
    - F : Thomas Firth and Sons.
    - O : Samuel Osborne & Co Ltd.
    - V : Vickers Ltd.
    - B : Bury's & Co.

    4. Le filet de la coiffe est blanc pour le modèle 17 américain, avec le fond de coiffe en feutre bleu alors que le filet est brun pour le modèle anglais avec un fond de coiffe en feutre gris/beige.

    5. Enfin, le modèle anglais peut être muni d'un anneau de fond de coiffe en caoutchouc d'1 centimètre de diamètre (visible dans le cas où le fond de coiffe en feutre est détérioré) pour les casques fabriqués à partir de mai 1917.

Marquage de coiffe britannique.
Marquage de coiffe britannique.
Marquage d'inspection et de fabricant US. Marquage d'inspection et de fabricant US.
Marquage d'inspection et de fabricant US.

Pour finir les casques britanniques comportent un tampon à l'encre rouge comportant le numéro de brevet déposé par l'ingénieur John Leopold Brodie, créateur du casque Mark I anglais.
Les casques US ne sont pas obligatoirement munis d'un tampon de fabrication, qui est appliqué à l'encre noir comportant la désignation du fabricant, accompagnée du mois et de l'année de fabrication.

Insignes

Insigne.
1st Army.
Insigne.
1st Army E.
Insigne.
1st Army 21st E.
Insigne.
1st Div.
Insigne.
2nd Div.
Insigne.
2nd Div 15th FA.
Insigne.
2nd Div 23rd Inf SC.
Insigne.
2nd Div 23rd Inf HQ.
Insigne.
2nd Div 23rd Inf MG.
Insigne.
2nd Div 1st Bat 6th M.
Insigne.
2nd Div 2nd Bat 6th M.
Insigne.
2nd Div 17th FA, HQ.
Insigne.
2nd Div 17th FA, SC.
Insigne.
Autre exemple.
Insigne.
2nd Div 2nd ET.
Insigne.
3rd Div.
Insigne.
4th Div.
Insigne.
5th Div.
Insigne.
6th Div.
Insigne.
7th Div.
Insigne.
8th Div.
Insigne.
26th Div.
Insigne.
26th Div 101th FA.
Insigne.
26th Div 101th E.
Insigne.
26th Div 102th Inf.
Insigne.
26th Div 103th Inf.
Insigne.
26th Div 104th Inf.
Insigne.
26th Div - MP.
Insigne.
27th Div.
Insigne.
28th Div.
Insigne.
29th Div.
Insigne.
30th Div.
Insigne.
31st Div.
Insigne.
32th Div.
Insigne.
33th Div.
Insigne.
35th Div 70th Inf.
Insigne.
35th Div 110th E.
Insigne.
35th Div 130th MG.
Insigne.
35th Div 137th Inf.
Insigne.
35th Div 139th Inf.
Insigne.
36th Div.
Insigne.
37th Div.
Insigne.
40th Div.
Insigne.
42th Div.
Insigne.
77th Div.
Insigne.
79th Div.
Insigne.
78th Div.
Insigne.
80th Div.
Insigne.
82th Div.
Insigne.
84th Div.
Insigne.
87th Div.
Insigne.
88th Div.
Insigne.
89th Div.
Insigne.
89th Div 164th FA.
Insigne.
91st Div.
Insigne.
92nd Div.
Insigne.
93rd Div.
Insigne.
USMC.
Insigne.
Engineers Corps.
Insigne.
Camoflage Corps.
Insigne.
Motor Transport Corps.
Insigne.
A.F.S Ambulance.
Insigne.
Inconnu.

Légende des sigles :