Retour à la rubrique Etats-Unis
Casque USN Mark II

Fiche

Preview

Historique

Au début de l'entrée en guerre des Etats-Unis, l'US Navy se rendit compte de l'insuffisance manifeste d'équipement de protection pour les canonniers de la marine.
C'est dans cette optique que fut demandé à l'"US Navy's Bureau of Ordnance" de mettre au point un casque pour le personnel particulièrement exposée de l'US Navy, que sont les canonniers et les guides d'appontages.
La conception et la fabrication furent assignées à "McCord Radiator Manufacturing Company" de Detroit, dans le Michigan.
La conception fut principalement dirigée par le sculpteur Beaver Edwars, avec l'aide exceptionnelle de son épouse, notamment dans la création particulière de la coiffe.
Une fois la conception achevée, il en découla un casque particulièrement volumineux afin de protéger au mieux les personnels de l'US Navy mais aussi de leur permettre d'utiliser sans gêne leur équipement radio ainsi qu'un masque à gaz.

USN Mark II USN Mark II USN Mark II

La fabrication du casque, qui sera désigné par Mark II "Talker", commencera dès sa conception terminée (le casque Mark II USN est une extrapolation du casque US M-1), c'est-à-dire, dès 1942 : Le numéro de brevet fut déposé le 13 mai 1942.
Les livraisons auprès de la marine américaine se firent dans la foulée.
On estime que entre 1942 et 1945, "McCord Radiator Manufacturing Company" a produit plus de 400 000 coques de casque Mark II "Talker" pour la Marine américaine.
La bombe du casque fut fabriquée en acier au manganèse ("Hadfield", amagnétique) par "McCord Radiator Manufacturing Company", à Detroit, usine où furent produit 90% des casques M-1 durant la seconde guerre mondiale.
La coiffe (constituée d'un mélange à base de caoutchouc enduit de vinyle ou gomme, le tout recouvert de tissu imperméabilisé) fut fabriquée par la société "Firestone Tire and Rubber Compagny".
Les premières livrés furent peintes en vert olive et très rapidement le bleu Navy fut apposé afin d'harmoniser ce casque avec le reste de l'équipement de l'US Navy.
Le casque Mark II "Talker" fut utilisé durant toute la seconde guerre mondiale au sein de l'US Navy, mais son utilisation fut très répandu, même dans les plus petites unités, utilisé même par les artilleurs des engins de débarquement. Son utilisation perdura au sein de l'US Navy jusque dans les années 70, son utilisation restant avérée lors du conflit Vietnamien.
Par ailleurs ce casque fut largement exporté après la seconde guerre mondiale, notamment pour l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne et la France, qui ensuite créèrent, pour la plupart, leur propre casque de marine basé sur le modèle Mark II "Talker".

USN Mark II USN Mark II USN Mark II USN Mark II
USN Mark II USN Mark II USN Mark II USN Mark II

Constitution

La coque :

Vue avant.
Vue avant.
Vue de coté.
Vue de coté.
Vue arrière.
Vue arrière.
Vue de dessus.
Vue de dessus.
Jointure jonc à l'arrière.
Jointure jonc à l'arrière.
Peinture texturée avec du cork.
Peinture texturée avec du cork.
Numéro de lot d'acier.
Numéro de lot d'acier.
Marquage U.S.N.
Marquage U.S.N.
Marquage MK. 2 et MC.
Marquage MK. 2 et MC.

La bombe du casque Mark II "Talker" fut fabriquée par la société "McCord Radiator Manufacturing Company" située à Detroit dans le Michigan, même société qui fabriquait 90% des coques de casques M-1 produits durant la seconde guerre mondiale.
Le casque Mark II est formé d'un seul tenant par emboutissage progressif d'une feuille d'acier au manganèse amagnétique (acier "Hadfield"). La bordure du casque est adoucie par l'ajout d'un jonc magnétique d'un seul tenant se fermant à l'arrière du casque et donc le maintient est assuré par de multiples petits points de soudures électriques répartis sur toute la circonférence du casque.
Le casque Mark II "Talker" a la particularité d'être très volumineux (en effet, il est environ deux fois plus gros qu'un simple casque M-1 destiné à l'infanterie).
Deux petits trous sont pratiqués de chaque coté du casque pour la fixation ultérieure de la jugulaire.
Le casque Mark II fut peint de couleur vert olive (OD : Olive Drab) comme tous les casques d'acier produits par la société McCord, puis très vite il sera décidé de peindre ces casques de couleur bleu Navy. La peinture possède un aspect granité qui est obtenu par l'ajout de "cork" (poudre de liège, dont le grain est plus gros que celle utilisée lors de la mise en peinture des casques M-1) lors de la mise en peinture, afin d'éviter les reflets.

Enfin, il est intéressant de noter que le casque Mark II peut posséder un numéro de lot d'acier à l'instar des casques M-1, sous réserve que celui-ci ne soit pas caché par un excès de peinture ou tout simplement sous la coiffe collée à même la coque.
Etant donné que le fournisseur des plaques d'acier laminé furent fourni par la même société que celles employées dans la fabrication des casques M-1, ce numéro peut indiquer une date approximative de production : comme pour cet exemplaire possédant le numéro 936D, nous indiquant une production aux alentours de juin 1944.
Pour finir, l'intérieur avant et arrière de la coque peuvent comporter des inscriptions apposées à l'aide de tampons à l'encre noire (sous réserve que ceux-ci ne furent pas effacées avec le temps) indiquant principalement les mentions U.S.N. (US Navy), MK. 2 (pour modèle Mark II), et accessoirement les mentions MC (pour McCord) et G.R.

La coiffe :

Coiffe.
Coiffe.
Partie avant.
Partie avant.
Partie arrière.
Partie arrière.
Centre de la coiffe avec dégagements latéraux.
Centre de la coiffe avec dégagements latéraux.
Coup de pinceau.
Coup de pinceau.

La coiffe du casque USN Mark II fut fabriquée par la société "Firestone Tire and Rubber Compagny". On peut trouver occasionellement un marquage (souvent à l'encre blanche) constitué du F de firestone cerclé.
Celle-ci est constituée d'une armature, épousant la forme du crâne, composée d'un mélange de caoutchouc enduit de vinyle ou de gomme, le tout recouvert de tissu imperméabilisé pour des raisons évidentes d'adaptation en milieu marin.
La coiffe est de taille unique, mais du fait de son élasticité, celle-ci s'adapte à toute taille. De plus, la grande cavité au centre de la coiffe permet le port sans gêne de l'équipement radio indispensable aux artilleurs de l'US Navy.
La coiffe, dont les bordures sont plates, est directement collée à l'intérieur du casque. Le bord de la coiffe reçoit un coup de pinceau de couleur bleu Navy (sans doute OD pour les casques de cette livrée) pour masquer les traces de colle.

La jugulaire :

Large passant en cuir épais.
Large passant en cuir épais.
Détail fixation.
Détail fixation.
Tige en laiton.
Tige en laiton.
Passage de la jugulaire.
Passage de la jugulaire.
Extrémité jugulaire.
Extrémité jugulaire.
Fixation.
Fixation.
Mentonnière.
Mentonnière.
Doublure mentonnière.
Doublure mentonnière.

La jugulaire, fabriquée en cuir de cheval fin, comporte sur sa partie centrale une mentonnière doublée sur sa partie interne d'une pièce de cuir fin.
La jugulaire est maintenue à deux boucles en aluminium (métal choisi pour des raisons évidentes pour sa qualité de ne pas s'oxyder en milieu marin) maintenues à deux pattes en cuir, dont chacune des extrémités est cousue sur elle-même, d'une part pour maintenir une des deux boucles de fixation, d'autre part pour être maintenu aux passants en cuir fixés sur le casque. Chacune des boucles est constituée d'une boucle à double passant, pivotant sur la tige centrale sur une charnière métallique dont l'extrémité constitue une boucle simple. La jugulaire passe ainsi dans cette boucle simple, puis dans les deux passants de la boucle double, le réglage et la fixation de cette jugulaire s'effectue donc en modifiant la tension de celle-ci sur ces boucles. Enfin, les deux extrémités de la jugulaire sont cousues sur elle-même pour éviter qu'elle ne s'échappe des boucles.
Les deux passants sont constitués de deux bandes de cuir très épais, dont chacune des extrémités est trouée. Ces passants de cuir sont fixés à la coque à l'aide de deux fines tiges en laiton, tel un trombone. La largeur des deux passants permet un positionnement large de la jugulaire en fonction de la tête de son porteur.

Les accessoires :

Masque - vue avant.
Masque - vue avant.
Masque - vue de coté.
Masque - vue de coté.
Détails fixation.
Détails fixation.

Il existe pour le casque USN Mark II plusieurs accessoires dont un masque facial pour zone froide, comme par exemple l'Atlantique Nord.
Ce masque confectionné en drap de laine épais de couleur bleu marine, doublé au niveau du visage de feutre de laine de couleur écru.
Le masque comporte une large bande de drap de laine à sa base destinée à couvrir le cou et être passé sous l'uniforme afin d'assurer une meilleure étanchéité au vent.
Le visage comporte deux orifices pour les yeux, un plus large pour le nez recouvert d'un morceau de drap triangulaire pour mieux couvrir cette partie du visage et enfin un trou ovale pour la bouche recouverte d'une languette rabattable de la même matière que le masque.

Vue à plat.
Vue à plat.
Détails orifices.
Détails orifices.
Boucle de réglage.
Boucle de réglage.

Cette languette comporte à une de ses extrémités un bouton pression de fermeture et possède huit trous pour faciliter la respiration.
Le masque se porte directement sous le casque et se maintien à l'aide de deux bandes de toile, une longitudinale coulissant dans la seconde bande transversale. Ces deux bandes se réglant à l'aide de boucles à double passant à ergots. Enfin, la partie couvrant le cou se ferme dans le dos à l'aide de boutons.

Comparatif entre le casque USN Mark II et un clone européen :

Casque USN Mark II.
Casque USN Mark II.
Casque allemand M62 de la BundesMarine.
Casque allemand M62 de la BundesMarine.

Le casque USN Mark II a été utilisé par de nombreux pays européens après la seconde guerre mondiale, pays qui créèrent leur propre modèle peu de temps après. Alors que pour certains pays ces modèles de casques sont aisément différenciables, ce n'est pas le cas pour certains, prenons exemple avec ce casque M62 de la BundesMarine ("Stahlhelm für Befehlsübermittler – Bord") :

    1. La jugulaire du casque USN Mark II est obligatoirement en cuir fin de cheval de couleur marron, alors qu'elle est généralement en toile de couleur verte ou en cuir épais de couleur différente pour les casques européens

    2. Le casque USN Mark II comporte des inscriptions apposées à l'aide de tampon à l'encre noire à l'avant et à l'arrière, alors que pour ce casque M62 allemand l'inscription (fabricant, année de production... etc) est présente sur le coté interne.

    3. La coiffe du casque US est principalement constituée de caoutchouc recouvert de toile imperméable (structure épaisse et rigide), alors que souvent pour des modèles européens, la coiffe est constituée de mousse recouverte de toile (leur donnant une structure molle).

    4. Les passants de jugulaire sont très large sur le modèle américain, alors qu'ils sont en général moins long pour les clones européens dont la matière est identique.

    5. La base du casque USN Mark II a une base beaucoup plus plane que la plupart des casques européens.